Capturer les Bactrocera oleae dès l’éclosions des pupes

Plusieurs pièges existent pour la mouche de l'olive. Nous vous invitons à partager vos expériences, trucs, astuces, sur tout ce qui peut piéger la mouche de l'olive et protéger ainsi les olives sans insecticide.
Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Capturer les Bactrocera oleae dès l’éclosions des pupes

Message par Edy Spagnol » 23 mars 2018 16:07

Bonjour à tous

Visionnez cette newsletter sur internet
http://www.anpdm.com/newsletterweb/4541 ... cking=true

Capturer les Bactrocera oleae dès l’éclosions des pupes
Nota : en 2017 pal mal de phéromones étaient sans date ou sans aucun nom de fabricant sur le blister ! même dans de grandes enseignes ayant opinion sur rue ! soyez vigilant beaucoup de contre façons !

Voici un site sécurisé, pour éviter toute contrefaçon ! malfaçon !
www.crisop.fr
Sur ce site vous ne devriez rencontrer aucuns soucis pour vos achats
Sous la dénomination HORIVER et PHERODIS BACTROCERA OLAE.

Petite note : pour que vous ne soyez pas surpris.
Elles sont vendues par 10, mais le blister confectionné par 10 n’existe plus, elles arrivent par sachet individuel.

Suite à de nombreuses demandes - Une vidéo est disponible pour la mise en place des HORIVER et PHERODIS BACTROCERA OLAE
https://www.youtube.com/channel/UCkhr31 ... jwnD9R4qwA

Pour cibler les oliviers les plus attractifs, pour placer HORIVER et PHERODIS BACTROCERA OLAE ou vous capturerez beaucoup plus de Bactrocera Olea

Rappel : Chez l’olivier, la croissance végétative a lieu en deux vagues :
• Printanière (de mars à juin)
• Automnale (septembre à novembre)
Etant donné que l’olivier produit des olives strictement sur le bois d’un an, c’est la croissance des pousses d’une de l’année qui conditionne la production de l’année suivante.
En plus du potentiel génétique de la variété (vigueur et port), la croissance végétative dépend de plusieurs facteurs ; la lumière, l’alimentation en eau et en éléments minéraux et la charge en olives.
Dans le système de culture en pluvial à risque de stress hydrique souvent conjugué une conduite précaire, la faiblesse de la production et son alternance biannuelle ou trisannuelle sont principalement liées à une croissance végétative insuffisante.

A l’émergence des pupes, en plus des autres principes déjà traités sur la « New Letter » pour cibler la capture des Bactrocera Oleae

Suivant l’attractivité du génotype/cultivar d’olivier, même pour les très attractifs comme Lucques
• Ce sont avant tout les croissances végétatives AUTOMNALE de l’année précédente, qui jouent un rôle de kairomones et de ce fait les captures avoisinent les 40/50% de femelles Bactrocera Oleae
• Les bactrocera Oleae utilisent les molécules secondaires comme kairomones, pour localiser la plante hôte afin de s’abriter / se cacher le temps de leur développement complet et profiter de quelques bactéries pour se sustenter quelques heures à quelques jours avant d’aller chercher une nourriture plus conséquente en attendant la fin de la floraison
• La croissance végétative PRINTANIERE de l’année précédente qui développent déjà un cerne(anneau) de croissance, si la cerne est présente sur une grande longueur, son attractivité chute considérablement et la capture des femelles décroît à environ 20/30 % des captures
o L’observation la plus simple, est de couper au sécateur un de ces longs rejets tous les 10 cm, pour vérifier la présence de cet anneau de croissance.
• Si les deux croissances Printanière et Automnale sont éliminées à la taille avant l’émergence des pupes, l’on garrotte les captures de Bactroceras Oleae, avec ou sans phéromones
Nota : Lorsque cette substance joue le rôle de stimulant, c’est une kairomone

Mission impossible - Sans Koppert, les chambres d’agriculture, CIVAM-BIO, ITAB, techniciens les parcelles expérimentales, lycées, beaucoup de bénévoles, des kilomètres, et la profession oléicole

Bien cordialement Edy

claudeduvar
Messages : 142
Inscription : 05 sept. 2007 22:10

Re: Capturer les Bactrocera oleae dès l’éclosions des pupes

Message par claudeduvar » 25 mars 2018 18:11

bonjour à tous

Edy, j'imagine qu'il y a plusieurs paramètres mais en moyenne combien de ce type de pièges // au nombre d'arbres faut il poser?

bon ici je suis serein pour les éclosions précoces, sol gratté en surface et 2 fois 10 cm de neige, rien de tel pour débuter la saison :D

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: Capturer les Bactrocera oleae dès l’éclosions des pupes

Message par Edy Spagnol » 25 mars 2018 21:57

Bonsoir a tous
En dehors du clivage !
« Innovateurs », personnes qui créent l’idée ! « Traditionalistes » qui sont prudents et critiques sur les innovations.

J’ai passé l’Age et je préfère de loin aider notre jeunesse agricole, quitte à passer des semaines dans les oliviers ! même la nuit.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Notre but est de sensibiliser les oléiculteurs, sur l’intérêt de mettre à profit les kairomones et les axes privilégies et remarquables des Bactrocera Oleae pendant certaines périodes très précises de leur vie ; mais aussi sur l’attractivité que de quelques cultivars, sur les env. 200 /220 en France (nous avons des trésors cachés !)

Si vous avez une centaine oliviers, dont 90 oliviers ont le centre de la frondaison évidé a la taille : et une dizaine : placés au soleil levant, axés sur le soleil du Midi, et couvrant le soleil couchant, surtout en bordures de parcelles, bien en évidence :
• Ces 10 oliviers piégeront presque autant, que si vous placez un appât a tous les arbres
• Si vous avez 5 Lucques en bordure de parcelles, pour une parcelle de 100 oliviers, il en sera de même

Le but est de cibler, éviter de se disperser, et limiter les coûts
Une Bactrocera Femelle Capturé d'apres un scientifique italien:
1. Soit à l’émergence des pupes,
2. Soit pendant la période des parades nuptiales,
c’est 10 à 20 kilos d’olives sauvées
Nota : La NEGRETTE à Montpellier/Nîmes, en bordure de parcelle bien visible de loin, s’avère aussi prometteuse !

Si vous avez d’autres appâts ! que vous tiennent à cœur plus que d’autres, idem ne pas hésiter à les placer en priorité sur les oliviers pourvus de beaucoup de pousses automnales de l’année précèdent « mais comparé sur deux oliviers attractifs » vos observations nous permettront à tous d’avancer

Bien cordialement Edy

Répondre