Variétés pollinisatrices

La pollinisation de l'olivier (famille des Oleacées)  est très complexe et encore mal connue, surtout en comparaison avec d'autres espèces fruitières comme le pommier. Des travaux de recherche sont encore en cours.

Les points importants sont les suivants :

  • Le vent est le seul porteur du pollen. Les arbres polliniseurs (ou pollinisateurs) doivent être assez proches des arbres à polliniser. La distance maximale couramment admise est d'une vingtaine de mètres.
  • Les fleurs sont disposées a une inflorescence en grappe.
  • L'olivier fabrique des fleurs hermaphrodites ou fleurs parfaites. Elles comportent une partie mâle constituée de deux étamines qui portent un volumineux sac de pollen et une partie femelle, le pistil.
  • L'olivier fabrique également des fleurs "imparfaites" c'est à dire qui ne seront pas capables, quoiqu'il arrive, de se transformer en olive. Ce taux de fleurs imparfaites est lié en grande partie à une mauvaise alimentation en nutriments (fertilisation) et en eau de l'arbre. Il est fort probable qu'il ait une origine génétique également.
  • Certaines variétés, ou cultivars, sont plus ou moins stériles mâle.
  • Une fleur sera quasiment toujours pollinisée par le pollen émis par une autre fleur.
  • Il existe une possibilité de fécondation au sein d'une même variété, mais de façon générale, la fructification sera plus importante si le pollen provient d'une autre variété.
  • Des phénomènes d'incompatibilité et de compatibilité entre pollens et pistils selon les variétés se produisent. 
  • Après la fécondation, on constate plus ou moins souvent des chutes de fruits pendant 4 à 6 semaines. Les causes sont multiples (fertilisation, irrigation,...), mais le pollen, dans sa quantité et/ou sa qualité semble jouer un rôle non négligeable dans ce phénomène.

Voici les résultats des travaux conduits sur les variétés françaises et publiés par André Bervillé et Catherine Breton en 2016 : source et précisions sur cette page

Variétés pollinisées Variétés polliniseuses 
Amygdalolia, Manzanilla, Pendolino Cailletier, Amellau, Belgentier, Salonenque
Arbequina, Picholine, Bouteillan , Verdale de l'Hérault, Amygdalolia, Manzanilla, Pendolino, Cailletier, Frantoïo, Cayet roux
Cayon, Corniale Bouteillan, Moncita, Verdale de l'Hérault, Cailletier, Frantoï, Cayet roux
Leccino, Grossane Verdale de l'Hérault, Bouteillan, Moncita, Amygdalolia, Manzanilla, Belgentier
   
Lucques(*), Tanche,

Santa-Caterina

Grossane, Cayon, Corniale, Leccino, Cailletier, Frantoïo, Cayet roux
Bouteillan, Olivière(*), Verdale de l’Hérault, Cayet Blanc, Ascolana-Tenera Arbequina, Picholine, Cayet roux, Leccino, Grossane, Belgentier, Cayon, Corniale
Aglandau Arbequina, Picholine, Belgentier, Cayon, Corniale 
Belgentier Arbequina,Picholine, Grossane, Leccino, Amellau, Cayet roux
Amellau, Moncita,

Picual

Bouteillan, Grossane, Verdale de l'Hérault, Leccino, Cayon, Corniale
Salonenque Bouteillan, Verdale de l'Hérault, Cayon, Corniale
Cailletier ou Taggiasca, Frantoïo

Cayet Roux,

Verdale de l'Hérauult, Bouteillan, Moncita, Arbequina, Picholine, Cayet blanc
   
Blanquetier d’Antibes(*), Curnet (*), Courbeil (*), Farga (*), Chemlal de Kabylie (*), Dent de Verrat (*), Oblonga(*)

(*) : Variétés sans pollen qui ne peuvent être utilisées comme polliniseur.