Page 1 sur 1

Oléiculture, secteur porteur ou pas?

Publié : 04 janv. 2014 12:57
par baba34800
Bonjour,

Je me nomme Bastien, j'ai 23 ans, originaire du cœur de la vallée de l'Herault...
Après plusieurs année de cours (après le Bac) perdues dans des milieux qui ne m'intéressaient pas réellement, je me lance enfin dans ce qui le plait: l'agriculture.

Je suis particulièrement intéressé par l'oleiculture (car pour moi l'olive et son huile sont des produits nobles et son arbre est un véritable symbole de longévité).

Bref je souhaite passer le cap et me professionnaliser afin de mettre en culture un terrain familial (et en acquérir d'autres par la suite mais chaque chose en son temps).

Voilà mes questions, je souhaiterais savoir si le secteur de l'oleiculture en France est porteur et savoir à partir de quel envergure peut-on vivre de sa production? pour quel investissement?
Bref je souhaiterais avoir des notions claires pour ne pas être déçu par la suite.

Par ailleurs je souhaite faire la formation que propose l'université de Montpellier (pour la conduite d'une oliveraie, la transformation et la commercialisation des huiles et olives de table) quelqu'un peut-il me dire ce qu'il en pense?

Merci de votre attention

Re: Oléiculture, secteur porteur ou pas?

Publié : 04 janv. 2014 19:08
par coupet
bonjour,
As tu lu,sur ce forum "Vivre de la culture de l'olivier" de dpop34.du sam nov 09 2013.
7 lignes en dessous de ta question.

Re: Oléiculture, secteur porteur ou pas?

Publié : 06 janv. 2014 19:37
par Languedoc
Haaa :D ...baba34800 ! Il serait formidable que des jeunes s'interessent enfin à cette culture !!!!!
On va pas se mentir .... c'est pas évident ! Du tout ! Comme le dit coupet ( il a souvent raison :lol: ) ? il y a toute une rubrique sur ce sujet ....pas pessimiste mais réaliste .
Et particulièrement , cette récolte 2013 , et la purge qu'on vient de prendre , ne nous pousse pas à l'euphorie !!!
L'oléïculture , c'est une culture de l'équilibre ... notamment "savoir doser l'investissement " pour ne pas perdre d'argent . Et avec nos récoltes en dents de scie , c'est toute une science :lol: En vivre , et uniquement de l'oléïculture , c'est une autre histoire ... à savoir si tu veux créer ton moulin ? Et t'en sortir avec de la trituration à façon ?
Pour base , il faut savoir ( quand on veut en vivre ) qu'une petite comme une grande récolte induisent des complications financières ...les petites , car cela pose un problème de rentabilité (par rapport aux frais fixes ) ...les grandes , car elles pèsent à la baisse sur les prix de vente . Malheureusement seule une récolte moyenne permet un équilibre financier .
C'était une parenthese .
En bref , sur la formation de la fac de pharma. , c'est l'idéal ! Et j'aimerai avoir le temps de la suivre . C'est trés complet , précis ; et les intervenants sont de qualité !
C'est aussi essentiel si tu veux avoir les bases d'un "moulinier" !
Si "vivre de la culture de l'olivier" ne suffit pas à tes questions , nous nous ferons un plaisir d'y répondre ! :D
A bientôt

Re: Oléiculture, secteur porteur ou pas?

Publié : 11 janv. 2014 20:07
par coupet
Comment ceuillir une tonne d'olives en une heure !!!!!!!!!!!!
Je ne pense pas que les oliviers deviennent centenaire.

Re: Oléiculture, secteur porteur ou pas?

Publié : 14 janv. 2014 19:37
par davidmalhautier
Pour répondre sans ambage l'oléiculture n'est pas un secteur porteur. Pour moi un secteur porteur c'est un marché où la croissance doit être assez forte pour le qualifier de porteur. En France ce n'est pas du tout le cas.

Lorsque j'ouvre des revues des années passées le mot crise revient toujours. Sur des revues des années 80 c'est la même chose.
Je possède un livre de 1924 et dans l'introduction on parle de crise que traverse le secteur.

On peut cependant essayer de tirer son épingle du jeu, mais en France nous partons avec de très gros handicaps. Nous sommes tous positionnés sur un marché de niche, non pas par choix, mais parce que en terme de prix nous sommes à milles lieux des espagnols.

L'oleiculture peut par moment rapporter un peu d'argent, mais ce n'est pas une culture lucrative pour le producteur. En revanche elle apporte beaucoup de satisfactions et permet de cottoyer des gens passionnés.

Voila pour faire court, j'aimerais bien me tromper. Hélas.

Re: Oléiculture, secteur porteur ou pas?

Publié : 18 janv. 2014 16:45
par baba34800
Désolé de ne vous répondre que maintenant mais je pensais avoir des notifications de vos réponses par mail, bref...

Je vous remercie de votre attention et de vos réponses apportées, mais je me suis renseigné en parallèle et pour la formation dont je vous parlais elle n'aura pas lieu cette année :-/

Par ailleurs j'ai vu vos réponses concernant la rentabilité d'une oliveraie et je ne pense pas me lancer dedans pour en vivre mais je vais le faire petit à petit en tant que passionné.

Merci en tout cas de faire vivre ce site car il est très complet je trouve et c'est un lieux ou l'on ne peut qu'apprendre (en tout cas pour ma part).