Page 7 sur 10

Re: Récolte précoce

Publié : 27 nov. 2014 13:09
par claudeduvar
bonjour à tous

ta réponse et pleine de bon sens, elle est lucide, ouverte et je la partage en grande partie languedoc

Re: Récolte précoce

Publié : 27 nov. 2014 14:39
par Languedoc
tece a écrit :Bonjour a tous
Languedoc je suis d'accord avec toi sur pas mal de choses, prix de l'huile bio et cout de production trop élevé

Je suis aussi pour une oléiculture populaire etc.....

Mais il me semble que tu n'as pas commenté cette phrase Il nous semble utile de souligner que le Diméthoate est un insecticide systémique organophosphoré à large spectre, fortement liposoluble (donc retrouvé fréquemment dans l’huile) classé cancérogène possible chez l’humain et
hautement toxique pour les abeilles et les oiseaux.

Est ce un phantasme de "Taliban" ? :D

Dans une olivette traité au roundup et au diméthoates ,t'as des belles olives! Mais estce que tuas trouvé des escargots vivantes? moi non
Amicalement! :)
Bonjour à tous ! :D

Non , ils ont raison et nous savons tous que ces produits ne sont pas anodins ... c'est dangereux ,; c'est vrai !
Ils faut les appliquer correctement et se protéger .
Je n'aime pas plus le diméthoate qu'eux ...mais il est efficace et pas cher ...ce qui le rend populaire .
Le pyrèthre , naturel , n'est pas sélectif non plus ...et est lui absolument exorbitant .

Alors , je vais parler de ma manière de travailler ; de ce que je vois sur mon terrain .
La plupart du temps , je traite au diméthoate la nuit ... avant , de juillet à septembre ; en respectant les délais avant récolte . Ce qui laisse 9 mois sur 12 sans aucun insecticide .
Pareil pour le glyphosate ( ou roundup) , mes oliveraies sont naturellement enherbées 8 à 9 mois sur 12 . Le but est de n'avoir, " en été" (mais qu'en été!), aucune concurrence pour l'eau .
Le reste de l'année, dés l'automne , je laisse la nature reprendre ses droits .

Toute les terres autour de moi , les vignes , sont desherbées à l'antigerminatif ... ce qui fait qu'elles n'ont jamais d'herbes ; jamais . Seuls mes oliviers , mes vignes à moi connaissent un long enherbement périodique , et sont de fait , pratiquement , un havre de paix et de vie .
Au printemps , toutes les abeilles sont chez moi ; car mes terres sont alors un tapis de roquette blanche , de liseron , etc ...la vie des insectes y est intense( je n'interviens que quand il n'y a plus rien à butiner) . De même , j'y ai tous les escargots du village ... et ce , chaque année ; de même dans mes vignes . Puis en période sèche , ils retrouvent les nombreux fossés .
Je ne compte pas les milliers de mues de cigales que j'aperçois sur les oliviers ... ni une fois les parcelles desherbées , les milliards de monticules des vers de terre qui me prouve que ma terre est bien vivante .
De plus ayant au milieu de 800 oliviers , un abreuvoir que j'alimente , c'est le lieu de rendez vous de la faune locale ...palombes , perdrix , renards , sangliers ...il y sont tous !

Ce que je veux dire , c'est que je ne suis pas l'ennemi de la nature ...quand on aime l'agriculture , on aime la nature aussi .
Ce n'est qu'une question de "pratiques" . Savoir quand intervenir , et comment !
Rien ne doit être "systématique" ...tout se réfléchit .

Amicalement :D

Re: Récolte précoce

Publié : 27 nov. 2014 19:39
par zitoun
Tu as parfaitement raison Languedoc.
L'agriculture d'aujourd'hui à beaucoup changée, et en bien !
De penser que l'agriculture d'aujourd'hui détruit la faune et la flore c'est une pure et fausse idée que véhicule les médias.
On diabolise tout, sans chercher à comprendre et surtout connaitre les sujets.
Tout le monde parlent Bio aujourd'hui. Mais quant est-il exactement ?
Il faut savoir que "certains" produits phytosanitaire Bio, sont pour certains tout autant toxique, voir plus, que beaucoup de produits d'origine chimique.
Et pourtant, des produits que l'on appelle naturels car " issue de plantes ". (moi je les appelles les tisanes du diable)
Leurs risques, personne n'en parlent, du moins, personne ne veut en parler. Et pourtant, il y a eu des études en laboratoire. Mais ils restent soigneusement au fond des tiroirs.

Je vais quant même vous mettre un lien, ma fois, celle là d'étude est sur le net, une fuite peut être .....
Prenez le temps de le lire, car ça en vaut la peine !

http://www.agriculture-environnement.fr ... s,918.html

Re: Récolte précoce

Publié : 27 nov. 2014 20:06
par claudeduvar
bonjour zitoun

tu devrais mieux te renseigner sur ce médecin il y a longtemps qu'il n'exerce plus pour les malades, il travaille pour l'europe et ils est manipulé par le lobby de la farine, c'est lui qui veut je crois même que c'est passé, réintroduire les farines animales pour certains animaux, les poissons.

il a écrit:

« Les PAT et farines animales pourront être utilisées en priorité chez les poissons, qui ont la capacité de décontaminer le prion au niveau de leur tube digestif, et chez les volailles, qui sont insensibles aux prions des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) des ruminants. C’est d’autant plus important que les volailles ont un besoin physiologique naturel en protéines animales… en effet, dans la nature, les deux tiers de leur alimentation proviennent d’insectes, d’escargots, de limaces, de vers de terre et même de vipères. Ensuite, les PAT et farines animales pourront être utilisées pour l’élevage industriel des porcs à durée de vie courte. Les farines animales pourront éventuellement servir de complément à l’alimentation des vaches laitières. Les protéines apportées par les farines animales sont en effet mieux absorbées que les protéines d’origine végétale, car un bovin n’est pas un « herbivore » au sens propre du terme. N’étant pas capable de digérer les végétaux, il les accumule d’abord dans son rumen, volumineuse poche située avant l’estomac, où des micro-organismes les digèrent. Ce sont ces micro-organismes – bel et bien des protéines animales – qui prolifèrent pour être absorbés par l’estomac. Ces protéines animales sont ensuite facilement digérées en peptides et assimilées par le tube digestif ».[6]

c'est un tissu de bêtises.

après d'accord avec toi pour dire que les poisons sont partout, dans la nature, le sol lui même est une guerre chimique ce n'est pas le monde des bisounours, les acides ( thymol, oxalique etc) tous dangereux, la roténone un poison mais on ne peut pas comparer avec les produits chimiques que l'homme met au point.

Re: Récolte précoce

Publié : 27 nov. 2014 21:36
par claudeduvar

Re: Récolte précoce

Publié : 27 nov. 2014 21:54
par zitoun
claudeduvar a écrit :bonjour zitoun

on ne peut pas comparer avec les produits chimiques que l'homme met au point.
Bonjour claudeduvar,

Aucun produit n'est anodin, qu'il soit de synthèse ou d'origine végétale.
Les produits phytopharmaceutiques de synthèse, sont créer, testés en laboratoire pendant plusieurs années, puis agréer si tout est Ok. Tout comme les médicaments que l'on absorbent ...
Il est certain, que parfois, certaine molécules ce révèlent nocives ou dangereuses plusieurs années après. Comme (et encore) les médicaments.
La meilleure des choses, serait de ne jamais rien employer, croyez moi, j'en serait heureux ..... quelle économie !!!
A chaque fois que l'on sort le pulvé, c'est pour une bonne raison, et certainement pas pour épandre à tord des produits.
Les traitements nous coutent une fortune chaque années. Et si je pouvais m'en passer, je n'hésiterai pas une seconde. Seulement voilà, s'il on remonte il y a 50 ans en arrière, l'agriculture produisait ce qu'elle pouvait, l'agriculture c'était l'auto-consomation, pas ou peut de frais.
Aujourd'hui, le contexte à bien changé, il faut produire pour payer, sans quoi tu déposes le bilan. Quant t'a payé tes charges MSA, les assurances, les frais d'entretien, la main d’œuvre, les frais aux cultures, le carburant, les taxes .... Il te reste un bénéfice misérable. Et si tu t'amuses à faire le compte entre bénéfice et heures travaillées, alors là, tu n'es même pas smicard.
Il faut un sacré courage pour en faire son métier aujourd'hui.
Jamais, je ne pousserai aucun de mes enfants dans ce métier.
L'agriculture ce meurt, et personne ne s'en rend compte. On fait tout pour la discréditée, la salir, la détruire. Le monde agricole est dégouté, le pays ne nous aime plus.
Un jour, la France ce réveillera sans son agriculture, avec des paysages d'harmas et la famine sera là.
Et lorsqu'il n'y a plus de foin dans les rateliers, les chevaux ce battent ......
Adésias la compagnie.

Re: Récolte précoce

Publié : 28 nov. 2014 18:42
par Languedoc
Bien entendu zitoun , je partage ce triste constat sur notre métier , sur son avenir et la perception qu'en a la société française .C'est dramatique !
On a beau avoir changé du tout au tout ...rien n"y fait plus !
On aura été la dernière génération à lutter pour notre survie ...aprés nous , c'est le désert annoncé .
Ceux qui nous auront fait tant de mal , regarderont avec tristesse ce monde , cette culture qu'ils ont effacé de notre belle France .

Car la France aujourd'hui , elle est comme ça .... elle s'indigne facilement d'une retenue d'eau( l'eau c'est la vie!) sans égard à la population locale ...elle est si silencieuse quand le village à coté de chez moi , "déclasse" 52ha en constructible , dédouble l'A9 et construit la nouvelle ligne TGV ...
L'émotion sélective ...ou "bien dirigée" !
Car si le paysan , responsable , n'est plus maître sur sa terre ....l'hyper-urbanisation ravit tout le monde !

Claude nous a mis une excellente vidéo ...
La 1ère partie est à l'image de ce que je combattais dans un dernier post...à l'opposé de l'Oléïculture populaire et traditionnelle que je défends , et que j'aime .
Il y a une attitude que je n'apprécie pas .
Autant je me réjouis que quiconque s'intéresse à l'Olivier ," méridional ou pas" ( tous sont les bienvenus ) ....autant je n'apprécie vraiment pas le snobisme , la prétention , le manque d'humilité de ceux que j'appelle "les investisseurs" ! ...les leçons sont faciles quand le budget , l'investissement est illimité .Les impératifs ne sont plus les mêmes ...
ils s'amusent tout au plus ! Le prix de leur huile est indécent ...et n'est pas justifier par quoi que ce soit , si ce n'est par le coté " bling bling" !

Autant dire que si ces gens là ont une quelconque influence sur nos représentants ...pour nous tous , humbles oléïculteurs , c'est affligeant !
Quand le matériel coute pour nous quelques récoltes ...quand pour eux , le budget investissement est illimité et lié à un marketing ...
La question est simple : qui d'entre nous pourrait , d'un coup d'un seul , acheter une grande propriété oléïcole , comprenant les bâtiments ...acheter moulin , cuverie et matériels agricoles de pointe ? Personne ! Car nous savons tous , que ce serait la faillite assurée ....de toute façon aucune banque ne soutiendrait le projet .

Le problème de ce style de reportage , c'est qu'il véhicule dans l'esprit des gens , l'idée que les oléïculteurs serait richissimes ... de même l'expression "or vert" sous entend une belle aisance ...ma foi ! J'ai toujours pas fait fortune :lol: ( c'était pas le but ) ...un petit complément de revenu tout au plus , dans le meilleur des cas....haaa , avec l'olivier , on peut se contenter, se féliciter de ne pas y perdre de l'argent . Et c'est déjà pas mal :lol: ...."l'or vert" quelle couillonnade !! :lol:

En gros , pour bien vivre de l'olivier , il ne faut rien en attendre et avoir d'autres revenus . Ou avoir du pognon à ne pas quoi savoir en foutre :lol:
Les rêveurs nous font beaucoup de mal !!

C'est un débat que j'ai eu avec des amis , il y a peu . Quand des traditions , des cultures populaires sont absorbées par une certaine classe sociale ...ils "l'élitisent"...ils en dépossèdent les acteurs d'origine ...ils excluent ... pour en faire quelque chose de détestablement prétentieux .
Les exemples sont nombreux ....et c'est bien pénible .

Je suis pas en train de refaire la lutte des classes :lol: ... mais c'est vrai qu'entre eux et nous , nous ne parlons pas la même langue .ça manque tellement d'authenticité , de réalité .

Re: Récolte précoce

Publié : 30 nov. 2014 09:15
par zitoun
Languedoc a écrit :
C'est un débat que j'ai eu avec des amis , il y a peu . Quand des traditions , des cultures populaires sont absorbées par une certaine classe sociale ...ils "l'élitisent"...ils en dépossèdent les acteurs d'origine ...ils excluent ... pour en faire quelque chose de détestablement prétentieux .
Les exemples sont nombreux ....et c'est bien pénible .
Le bonjour à tous !

Voilà, tu as parfaitement compris et résumé. C'est exactement pareil dans le vin.
Il faut dire que c'est aussi le contexte actuel qui le veut, les gents aiment ce gargariser de rêves. (tout comme celui qui rêve gagner un jour au loto).
Généralement toutes ses émissions Télévisé on grand succès, car ça touche toutes les classes sociales.
Certain rêvent de pouvoir faire un jour la même chose. De partir de rien, et construire un empire.
D'autres qui découvrent, avec stupeur et amertume, un système "presque mafieux" où une catégorie de gents ce gave comme des cochons. Ce qui rend la filière ou une profession particulièrement détestable.
Or, la poignée qui "élitisent" un produit ne sont pas du tout représentatif.
C'est ni plus ni moins qu'un rêve à investisseurs. (un rêve de personnes née avec une cuillère en or dans la bouche)
Une probable défiscalisation de bourgeois aisés, un investissement, acheter, créer et donner un luxe au produit, et revendre éventuellement par la suite avec une jolie plus-value.
Généralement, ses exploitations sont des sociétés d'investisseur, type GFA, de personnes fortunés qui investissent sous forme de parts sociales.
Alors pour ce qui est finance, ils n'ont pas besoin d'aller voir une banque... ils leurs suffit de claquer les doigts !
En attendant, ses personnes là, nous font plus de mal que de bien. ça entraine la flambée du foncier, et un détestable clivage entre classes sociales.

Re: Récolte précoce

Publié : 30 nov. 2014 10:18
par davidmalhautier
Salut à tous les passionnés!

Chaque fois que je ne consulte pas le forum de 3 jours j'ai l'impression de revenir après une saison il y a 50 messages.

Tout d'abord merci pour vos conseils zitoun et languedoc sur les broyeurs je vais prendre mon temps d'autant que j'ai presque fini la récolte.

Sur le premier lien donné, je ne suis pas d'accord quand on dit que l'argile a fait ses preuves, c'est pas parce qu'on écrit sur un site ou une revue que c'est vrai. Pour ma part j'ai fréquenté toute la saison les oliveraies et je me permets de dire et écrire que l'argile n'a pas fait ses preuves cette année. Dans certaines sphères ( je reste volontairement vague), on dit de façon appuyée que certains argileurs sortaient l'atomiseur la nuit pour pulvériser un autre produit, vous me suivez peut-être.

J'ai vendu à des agriculteurs bio mon huile, ils étaient heureux que je les dépanne et ne m'ont jamais demandé combien de fois j'avais traité ni avec quel produit idem pour le moulin.

Sortir un tracteur comme le mien un MF 135 vieux et faire 14 traitements comme certains ont dis ( Midi-libre) et respirer la fumée surtout au démarrage ça ce n'est pas cancérigène.

Je suis pour le bio si on ne l'impose à personne ni aux producteurs ni aux consommateurs ou à la société par une présentation partielle ou partiale des choses.

Une dérogation aux deux traitements pour en faire plus serait le minimum du minimum à obtenir, dans le cas contraire on manquera d'olives et on les importera d'espagne et il y aura on ne peut pas savoir combien de traitement. J'ai entendu ( à vérifier) que la vallée des baux pourrait importer des olives d'espagne cette année si vous en savez plus faites le savoir.

Pour moi je l'ai déjà écrit le plus gros problème de l'oléiculture Française est le coût de fabrication de l'huile à tous les niveaux de la filière, j'ai écrit un long article dans la valse des traitements à ce sujet.

Si on fait dans le tout bio on va exacerber ce problème, on va se marginaliser encore plus, se regarder le nombril encore plus en se disant on est Français donc nous sommes les meilleurs, il faut se réveiller maintenant, on est pas seuls, et on passe déjà pour des rigolos. C'est vrai qu'en languedoc on a pas tous une étiquette de charles Aznavour à coller sur la bouteille ou une photo de femme dénudée (Estoublon), on doit produire une bonne huile avec un coût le plus faible possible (le pouvoir d'achat des consommateurs n'augmente plus depuis longtemps).

Quand au certiphyto évoqué on sait tous ce qu'on en pense et les aides j'en ai entendu parler dans les livres, elles sont effectivement réservées à certains GFA ou autres, il y en a dans chaque commune ou presque, dans la mienne je les connais.

Cette année quand j'ai demandé aux agriculteurs que j'ai rencontré combien de traitements ils avaient faits il étaient entre 5 et 10 et s'ils n'avaient pas désobéi personne aurait eu des olives cette année. On aura cette année un nouveau record celui de l'hypocrisie et du mensonge à tous les niveaux.

Adésias.

Re: Récolte précoce

Publié : 30 nov. 2014 14:35
par zitoun
davidmalhautier a écrit :
J'ai vendu à des agriculteurs bio mon huile, ils étaient heureux que je les dépanne et ne m'ont jamais demandé combien de fois j'avais traité ni avec quel produit idem pour le moulin.

ça tu vois, c'est ce que beaucoup ne veulent pas lire ni entendre. :roll:
Et pourtant, c'est la triste véritée.
Que veux tu, il s'agit aussi de survie ..... alors c'est vrai que lorsque j’entends certains dans des réunions (que je connai), ils me font doucement sourire. :mrgreen:
Faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais .... ça toujours existé....
Le conventionnel reste le fusible de sécurité pour tous, le garde mangé, mais ça, c'est le grand silence radio ..... le sujet est tabou, et c'est largement plus simple de cracher sur le conventionnel. :? D'un coté ça te critique, puis quant ça les arrangent, ils viendraient te manger dans la main.
Qu'elle époque on vie ! .... :lol:
Enfin, laissons les rêveurs rêver.... et les consommateurs consommés ... l'eau de rose parfume, mais ne fait pas vivre ... :mrgreen:

Re: Récolte précoce

Publié : 30 nov. 2014 14:55
par davidmalhautier
Voilà l'extrait de ce que j'avais écrit et je reste sur mes positions, il y a en France un problème de coût de revient à tous les niveaux de la filière:

Quand on voit en grande distribution le litre d'huile d'olive à 2,39€ TTC ça fait mal au ventre, avec une Tva à 5,5% une marge distributeur le transport le packaging les frais de commercialisation le trituration, il reste quoi pour le producteur?

Quand on sait que pour un litre d'huile en frais de trituration HT je paie plus cher, il faut m'expliquer.

Qu'est ce que ça veut dire:

Que si je travaille gratuitement,
Que mes produits phytosanitaires sont gratuits
Que l'on m'a donné le tracteur et tout le matèriel, qu'il roule à l'eau, n'est pas assuré et ne tombe jamais en panne
Que je n'est pas payé la terre ni les frais de notaire, et d'ailleurs que je vis dans un pays où il n'y a pas d'impôt
Que toute main d'oeuvre est gratuite
Que les engrais se trouvent dans la nature, comme l'eau d'ailleurs
Que le véhicule utilisé pour aller au moulin m'a été donné, qu'il n'est pas assuré et roule à l'eau.
Surtout que je propose mon huile dans des bouteilles d'eau minérale que j'ai récupéré et sans étiquette
Que je ne paie pas la taxe afidol.

je perd de l'argent à 2,39 TTC , alors que les Espagnols en gagnent peut-être à 2,39TTC avec tout ce que j'ai précisé plus haut.

En clair, il y a donc pour moi aussi un problème de frais de tritutation si vous m'avez suivi. Tant que les règles resteront en l'état ( différentes pour les pays de l'UE on peut s'agiter tant que l'on veut, et sortir les plus fines stratégies marketing, notre production restera embryonnaire voire marginale.

Je lis à longueur de temps dans les revues spécialisées qu'il faut marketer les produits, mieux cibler la clientèle, segmenter encore plus l'offre, innover... Bla bla. On restera dans une production marginale, ce qui fonctionnait jusqu'à présent mais le verger oléicole s'accroît en France et va faire capoter cette stratégie de niche.

En clair ce n'est pas en rajoutant 10 traitements à 32 euros le traitement ( argibio) + l'usure du matériel, le temps passé que l'on baissera les coûts de production. On peut rajouter le synéis 22€*1,2 environ 25€ * 2 traitements 50 euros de plus.

L'axe principal de réflexion devrait être comment faire une oléiculture de qualité respectueuse de l'environnement en baissant les coûts de production? Le reste c'est du pipo pour nous endormir comme on sait le faire en France?

Enfin comme Languedoc mes oliviers sont justes désherbés entre le rang et il y a pleins d'escargots et même des nids de pie, je les prendrai en photo, des lapins des renards quelquefois des oiseaux et même des voleurs.

Bon week-end à tous.

Re: Récolte précoce

Publié : 30 nov. 2014 16:17
par Languedoc
Bien Messieurs , zitoun et david , vos écrits sont "excellents" ... ils sont pertinents , précis , concrets ....et sans langue de bois ! Bravo Messieurs ! C'est un régal à la lecture ...et je vous en remercie car vos opinions sont" d'utilité publique" :D

Cette année , c'est l'année qui montre ,aux yeux de tous , les limites d'un système . C'est dans les moments difficiles , de crise de production , que la réalité du terrain parle .
Oh , certains articles de journaux tentent de nous enfumer ...mais entre nous , la grande famille Oléïcole , il n'y a pas de secret .

En effet , cette année , les olives ( comme l'argent ) n'auront pas d'odeur !
Des autorisations d'importer , il y en aura !
Le marché des olives , l'achat , est , cette année , un combat acharné... et il n'y est plus question de bio quand il s'agit de survie . Je le comprends ...mais effectivement , nous sommes dans l'hypocrisie la plus totale . Car d'un coup d'un seul nos prophètes du bio sont prêts à acheter à prix d'or ces olives conventionnelles, dont ils condamnent les pratiques .
Or Je suis heureux , de ci de là , d'entendre que les nôtres leur font payer le prix cher . Un juste retour des choses . :!:

C'est vrai ... nous nous mettrons tous au bio , le jour ou ses traitements seront efficaces et "pas cher" ....mais nous en sommes trés loin ...trés loin !!
En attendant , c'est vrai , que nos couts de production sont problématiques ...d'autant plus avec le bio ...
Le plus paradoxal dans cette histoire , c'est que l'huile bio n'est pas , dans nos moulins , l'huile la plus demandée ... elle n'est pas considérée de qualité supérieure aux autres et le prix , lui , "segmente" en effet les consommateurs .Un aspect "luxe" qui , philosophiquement , ne me plait pas . L'huile d'olive a la noblesse de sa simplicité historique .
Pour tout dire , même en Allemagne ,à qui l'on "prête" des envies absolues de "bio" , on a pu constater sur place, lors d'une foire mondiale, que le bio ne les intéresse pas .

C'est donc un problème , une tension franco/française ...et nous sommes trés forts pour ça ...se mettre nous mêmes des contraintes ,des barrières, qui n'handicapent que nous . Et ce dans tous les domaines ...

Espérons que cette crise de production , sans précédent , calme les ardeurs morales de certains , et remettent notre OIéïculture dans la réalité du terrain et des marchés .

Mes amitiés à tous :D

Re: Récolte précoce

Publié : 30 nov. 2014 22:22
par claudeduvar
bonsoir

je suis pluriactif, olivier et apiculteur, il y a une similitude entre les deux car on a un prédateur sur nos abeilles, le varroa sorte de poux. certains traitent avec des produits chimiques d'autre non, il y a des amateurs avec 2 ruches au fond du jardin qui traitent pas et c'est juste pour regarder comme il est facile de faire de l'agriculture avec du fric et plus dur d'en gagner quand on en vit on comparera à ceux plein de roro qui achètent 2 hectares, piscine et l'huile c'est pour l'apéro. en pro en apiculture il y a ceux qui disent sans chimie pas de solution d'autres qui s'en sortent aussi avec des produits dits plus sain mais à démontrer( acide, thymol, formique). il y a ceux qui pensent que l'on devrait obliger tout le monde à traiter, pourquoi pas, regardons la vaccination. comment s'y retrouver? perso je pense que la recherche ne fait pas son job( absence de moyen, ou autres) mais le constat est là. Le bio, j'aime pas se mot, c'est pas à l'échelle d'un champ, mais une région tout entière, voir plus. la pollution en général c'est aussi à grande échelle, on trouve des particules carbonées qui accélèrent la fonte des glaces sur les glaciers les plus reculés, des plastiques de cosmétiques dans l'estomac des goujons dans des rivières que l'on croit à l'abri de tout, les désherbants via le cycle de l'eau à des milliers de km de l'endroit où il a était répandu. Tu parles des cigales languedoc, ici dans le var, tu pouvais pas faire la sieste en été, il y en a plus, tu viens dans mes oliviers qui reçoivent pas une goutte d'insecticide, il y en a pas plus, c'est pas quelques hectares au milieu des vignes qui vont changer la donne.

Re: Récolte précoce

Publié : 01 déc. 2014 21:23
par Languedoc
Aaah claude :D ...j'aime bien te lire aussi ... tu apportes de la contradiction , du débat ...et c'est trés sain .

Ce que tu dis , au début , me fait penser , à la discussion que j'ai eu tout à l'heure dans la rue avec un collègue .
La direction que prend aujourd'hui notre agriculture française ...La France avec ses normes et ses contraintes étouffantes est en train de tu.er l'agriculture traditionnelle , familiale ...ce que j'appelle l'Agriculture paysanne ( la mienne ) ...dans ne serait ce qu'une génération , aprés notre disparition , je pense , qu'il ne restera que 2 agricultures possibles : une "industrielle " qui peut digérer le cout de ses normes , et une " loisir" , qui , du fait , qu'elle n'en vit pas , peut "s'amuser" , ou à investir inconsidérément , ou à perdre une récolte .
Ce n'est que mon avis ...en même temps , je le dis , je ne vais probablement pas tenir 20 ans de plus avec toutes ces contraintes , ni continuer un travail qui vire, tout au plus, au bénévolat ! Le jour ou je n'en vis plus , j'arrête ... Et ce n'est pas faute de passion .

L'agriculture , dans laquelle se trouvent l'Oléïculture , l'Apiculture , c'est un travail , un métier . Il faut que ça reste rentable . C'est aussi une approche essentielle à l'utilisation des produits phyto. ... tout en étant raisonnable et consciencieux évidemment .
"la recherche ne fait pas son job" ...c'est vrai ...nous sommes comme les maladies orphelines ; nous sommes trop peu pour les intéresser ou représenter un enjeu économique .
Du coup le choix est simple mais cruel ....un insecticide chimique , efficace et "pas cher" ...ou des traitements bio inefficaces et trés chers .
Je suis obligé , pour l'instant ,de choisir le 1er ...tout en étant mesuré ; en l'adaptant à la situation .

J'ai toute fois une vision plus optimiste que toi sur la situation écologique de ma région .
Pour une mauvaise raison .... en 10 ans , 27% des surfaces agricoles du Languedoc ont été abandonnées ( 37% des exploitations ont cessé leur activité ) . L'agriculture se meurt .
Je ne compte pas le nombre de molécules interdites en France ( et autorisées toujours ailleurs ) , ni la baisse permanente de leur dosage et des normes d'acceptation . En gros , nous pulvérisons toujours moins de matière active . ( aprés on s'étonne que certains produits ne sont plus efficaces..c'est plutôt logique )
Aprés il y a les bonnes pratiques ...en lien avec les abeilles notamment . Je ne traite pas au diméthoate avec un sol couvert de fleur ...A coté d'une de mes parcelles d'oliviers , il y a deux ruches d'un ami ; il n'y a aucun dégat ; je traite de nuit . Etc ...Il faut réfléchir .
Bref de toute façon, autour de moi , tous mes collègues viticulteurs sont raisonnables ...déjà pour une raison simple ...la "rentabilité" ... les produits sont trés chers ... on ne traite plus que par nécessité , pour espérer un bénéfice économique ; avant , c'était systématique et régulier . Seuls les insecticides sont préfectoralement obligatoire ...on y peut rien .
Les desherbants sont moins généralisés également ...il y a un retour du travail de la terre ...et maintenant , on nous dit que ça aussi , ça détériore nos sols . Dingue ! Mais que faut il faire ? Enherber ? A moins d'irriguer ( autre souci ) , nous avons un climat méditerranéen ; la sècheresse on connait .
Tout va , à peu prés , dans le bon sens . Mais nous attendons la "recherche" ...et là , il y a des enjeux qui nous dépassent !!!
Avant il se faisait n'importe quoi , tout le monde s'en foutait . Aujourd'hui , nous sommes consciencieux , raisonnables , tout le monde nous tombe dessus .
C'est difficile à vivre .
Je trouve que les choses ont changé ...je vois de la vie partout ...des gens respectueux de la nature .
Et les cigales cette année n'ont pas chanté ..il faisait pas assez chaud ...mais ça , ce n'est pas de notre faute . :lol: au moins ça !

Re: Récolte précoce

Publié : 02 déc. 2014 19:37
par zitoun
Il faut dire que dans le Var, les cigales ne sont pas à la fête avec toutes les inondations à répétitions. :?
Aprés le téléthon, le sidaction etc .... il faut créer le "cigaldon", faut ce mobilisé pour offrir des masques et tuba à nos pauvres nymphes de cigales qui ce noient chaque années.
En Vaucluse, nous avons nos cigales, et pourtant, des milliers d'hectares de vignes autours. :roll: