filets de recolte

Forum général
theuerb
Messages : 34
Inscription : 15 sept. 2008 13:16

filets de recolte

Message par theuerb » 15 sept. 2008 13:20

Bonjour !
Je suis a la recherche de filets de recoltes de 6 metres de large .
Avec vous des filets de cette taille ? qui vous les a fourni ? En etes vous stisfait ? Comment organisez vous votre recolte ?

Bref ! 2000 arbres a recolter dans 2 mois , ca s'organise ! :D

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: filets de recolte

Message par Edy Spagnol » 16 sept. 2008 17:45

http://www.afidoltek.org/index.php/Four ... des_olives

Servez vous de ce lien

Cordialement

theuerb
Messages : 34
Inscription : 15 sept. 2008 13:16

Re: filets de recolte

Message par theuerb » 16 sept. 2008 21:30

Merci spagnol !
Mais je ne suis pas tombé de la derniere pluie et j'ai deja conatcté ces 2 boites plus d'autres : Filpack , alphatek , Rectifio Padano et Cittadini
Il y a plusieures qualités , plusieures mailles , plusieurs grammages !( et tarifs pour des rouleaux en 50g/M2 allant de 0.27€Ht/M2 a 0.66€Ht/M2 pour du materiel a priori comparable )

J'ai deja ma petite idée , mais si quelqu'un avait deja un avis tranché ( nottament au niveau de la qualité du materiel )sur l'un de ces fournisseurs ( ou d'autres ), cela m'aurais permis d'affiner ma decision !

J'envisageais aussi de lancer un sujet sur l'organisation des chantiers de recolte , mais je ne pense pas non plus trouver de renseignements ici !

Merci malgré tout de votre reponse !
Cordialement
Bruno

abdallahaghrab
Messages : 69
Inscription : 25 juil. 2006 19:06

Re: filets de recolte

Message par abdallahaghrab » 16 sept. 2008 22:58

Avant d’entamer la récolte des olives, il faut d’abord choisir le moment optimale. Scientifiquement, cette date est déterminée en calculant l’indice de maturité le plus dominant dans votre parcelle à travers le prélèvement d’un échantillon de 100 olives et d’affecter ces olives à 8 catégories selon la couleur de l’épiderme et de la pulpe. Ensuite multipliez le nombre des olives de chaque catégorie par son numéro et divisez par cent. La formule de calcul de cet indice est la suivante :
IM = 0*A + 1*B + 2*C + 3*D + 4*E + 5*F + 6*G + 7*H / 100
Avec A, B, C, D, E, F, G et H correspond au nombre des olives appartenant aux classes 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8.
Les caractéristiques de chaque classe sont :
A : épiderme vert intense
B : épiderme Vert jaunissant
C : épiderme Vert avec des taches rougeâtres en moins de la moitié de fruit (début de véraison)
D : épiderme Rougeâtre ou violette en plus de la moitié de fruit (fin de la véraison)
E : épiderme noir et pulpe blanche
F : épiderme noire et pulpe Violette sur moins de la moitié de fruit
G : épiderme noir et pulpe Violette sans atteindre le noyau
H : épiderme noir et pulpe Entièrement violette
Dans le cas des olives destinés à la production de l’huile, le stade de véraison constitue la période optimale de récolte avec un indice de maturité compris entre 2,8 et 3,5. Ce stade coïncide avec une teneur en huile et en matière sèche et une composition lipidique, phénolique et volatils optimales. Pour les olives de table vertes, les olives doivent être récoltés lorsque elles ont une couleur verte jaunâtre (indice de maturité autour de 1).
Une fois déterminé la moment optimal de récolte qui varie selon les conditions climatiques et la variété, Vous devez choisir la méthode de récolte. Si vous avez 2000 arbres, il vaut mieux d’employer un vibreur de tronc pour accélérer la récolte et minimiser la chute naturelle des fruits ou utiliser plusieurs fourches vibrantes ou vibreurs de branche. Le vibreur de tronc est plus adapté aux grandes exploitations. Le vibreur automoteur est encore plus rapide que le vibreur actionné par le tracteur. En Espagne, j’ai remarqué qu’ils associent le vibreur de tronc avec l’emploi des gaules en plastique pour assurer une cueillette quasitotale.
D’une manière générale la récolte s’organise de la manière suivante :
1-Récolte des olives chutées naturellement manuellement où à l’aide des ramasseuses des olives (ces olives doivent être broyées séparément)
2-Mise en place du filet
3-Cueillette par les vibreurs ou gaules
4-Déplacement des filets vers d’autres arbres (éviter leurs déchirures au moment de déplacement)
5-Séparation des petits rameaux
6-Chargement de la remorque

Salutations

Abdallah AGHRAB

theuerb
Messages : 34
Inscription : 15 sept. 2008 13:16

Re: filets de recolte

Message par theuerb » 17 sept. 2008 08:25

Déplacement des filets vers d’autres arbres (éviter leurs déchirures au moment de déplacement)
tiens ! ca par exemple !
Je vais acheter des filets de 6m de large et 100metres de long !
Ce n'est pas trop lourd mais il faut eviter de les trainer par terre ( dechirures )
Par facile a minipuler a la main ces 600m2

Il faut les replier ou les enrouler tout en recuperant les 300 a 400Kg d'olives qui sont tombées dessus et ensuite deplacer ce filet un peu plus loin et le remettre en place !
J'ai pensé un une sorte d'enrouleur ( un peu comme les enrouleurs de bache de piscine ) entrainé par la prise de force d'un tracteur ? moteur electrique ? manuel ?

abdallahaghrab
Messages : 69
Inscription : 25 juil. 2006 19:06

Re: filets de recolte

Message par abdallahaghrab » 17 sept. 2008 17:00

Pour éviter les problèmes liés au déplacement et la décharge des filets, il existe en Espagne un type de remorque avec filet qui s’étende et se replie grâce à la prise de force de tracteur (voir photo ci-dessous).

Salutations

Abdallah AGHRAB
Pièces jointes
remorque filets.jpg
remorque avec filet pour la récolte des olives
remorque filets.jpg (50.71 Kio) Consulté 22387 fois

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: filets de recolte

Message par Edy Spagnol » 17 sept. 2008 22:11

http://www.afidoltek.org/index.php/Stad ... 3%A0_huile

Avec des photos c’est plus simple


Sur les terrasses avec de l’herbe fine, je reste avec du 50, mais sur 35 mètres, c’est plus simple en manutentions.

Sur les terrasses avec pas mal de caillou, je suis avec du 75

Sur les terrasses abruptes, je les laisse a hauteur d’homme, toute l’année enroulées, pour que je puisse avec les bras, pousser vers le ciel, pour quelles dégringolent sur les filets plus bas, etc., je reste sur du 50 doublé

Ensuite toutes les qualités de 50, ne sont pas identiques, je vais opter pour ceux que je laisse à l’année, sur des anti-grêles NOIR, un peu plus cher, mais qui dure au moins 12 a 15 ans

Par contre, je deviens fainéant,
J’ai pris des carrées de 6 par 6, deux de 8 par 8 ; deux de 10 par 10, et un de 12 par 12. Ils sont découpés sur un cote, pour aller au tronc, et les bords bien cousus. « Je prend celui dont j’ai besoin par rapport au diamètre des oliviers, ou pour certains en binôme » C’est vraiment aussi pas mal du tout, sur les terrasses plus plates a deux trois ou quatre récolteurs, je vais bien plus vite, et il y a un coup de main a prendre, je place de suite les olives dans les casiers en douceur en plus.
Ils existent en 50, en 75, ou en 100

Bien plus facile pour le travail en petits groupe, et a la limite la vitesse d’un groupe, ne vient pas pénaliser un autre

Que ce soit clair, je parle pour un volume de récolte, suivant les années entre 4 et 6 tonnes, je suis un amateur
Ce qui n’est pas pareil, que 20 tonnes, ou 200 tonnes et bien plus, ou les équipes doivent être minutieusement placées et très organisées, car la c’est en chef d’entreprise sur plusieurs semaines, qu’il faut maîtriser ces récoltes, ou le coût devient vite un obstacle, a ce niveau la c’est un plan de récolte, avec une explication au tableau ou autre, et un suivi des équipes. Certains sont même devenus des artistes dans la méthodologie, « spécifique à leurs oliveraies », pour gérer de 20 à 40 personnes, dans la bonne humeur.

Image

Image

Cordialement :wink:

theuerb
Messages : 34
Inscription : 15 sept. 2008 13:16

Re: filets de recolte

Message par theuerb » 24 sept. 2008 10:53

Bonjour !

Merci a tous les deux pour vos reponses !
J'ai la chance d'avoir un verger tres facile d'accés planté en 6X5 et enherbé .

ImageImage

Je vais soigner au mieux le broyage de l'herbe avant la recolte ( le plus ras possible , en plus ca limite les effets du gel ) et acheter des filets en 50gr/m2 .

On me propose aussi des filets en 90gr/m2 mais 2 fois et demi plus cher , alors je prends le risque des 50 ( en soignant la manipulation ) . En plus , il semble qu'il existe des machines pour recoudre les filets !
Pour la longueur , je prends des rouleaux en 100 metres , quitte a les couper en 2 ou 3 pour la manipulation ( je verrai a l'usage )
Je vais essayer aussi de bricoler un enrouleur de bache a piscine .( ca aura le merite de ne pas couter grand chose ! )

voila !
Je vous tiendrai au courant de tout ca !

bonne recolte a tous !

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: filets de recolte

Message par Edy Spagnol » 25 sept. 2008 00:38

Je vais soigner au mieux le broyage de l'herbe avant la récolte ( le plus ras possible , en plus ça limite les effets du gel )
Hep la

En pratique, je fais le broyage 5 a 6 semaines avant « Fonction de la croissance de l’herbe dans ton secteur sous tes oliviers, ce n’est peut être pas la même durée », ensuite une herbe fine, qui reste assez basse arrive au moment de la récolte, sur 5 à six centimètres « chez moi », et la le filet glisse dessus, et de plus amortit la chute des olives. Un véritable coup de main gratuit.

Les herbes, à grosse tige dure le plus souvent, elles ne remonteront pas aussi vite, et tu éviteras de déchirer dessus tes filets.


Les filets carrés, la raison qui m’y a conduit en dehors du pratique, c’est avant tout pour ceci
Mais oliviers n’arrivent pas a maturité tous en même temps, même pour un cultivar et d’avoir plusieurs filets de récolte par oliviers, me permet de choisir les oliviers a récolter.
Pour vous donner une idée, sur 50 oliviers
15 oliviers la première fois,
Cinq jours après env. les 35 autres
Cette variable n’est pas constante dans mon secteur, elle évolue en fonction des années et des conditions climatiques

Cordialement
:wink:

abdallahaghrab
Messages : 69
Inscription : 25 juil. 2006 19:06

Re: filets de recolte

Message par abdallahaghrab » 25 sept. 2008 23:17

J’ai une remarque concernant le système de gestion du sol de votre parcelle. Plusieurs essais menés en Espagne, dont 1 que j’ai mené moi-même en 2006/2007, ont montré qu’une couverture installée sur la totalité de la parcelle, et surtout non contrôlé lorsque elle entre en concurrence avec les arbres vis-à-vis de l’eau et les éléments minéraux, est une mauvaise pratique en réduisant la quantité de l’eau disponible pour les arbres et en affectant par conséquent la production. La meilleure stratégie de gestion de la couverture végétale consiste en la mise en place d’une frange de couverture (semée ou spontanée) entre les lignes des arbres et maintenir la zone sous la frondaison propre des mauvaises herbes par la bais d’un herbicide. Cette couverture doit être contrôlée chimiquement ou mécaniquement vers la fin de l’hiver-début de printemps pour ne pas concurrencer les arbres et diminuer la production. Les résidus végétaux doivent être laissés surplace pour minimiser l’évaporation à partir du sol et assurer la protection du sol jusqu'à la campagne suivante. Cette stratégie facilite aussi la récolte en laissant la zone sous les arbres propres d’herbes.
La date de contrôle varie en fonction des caractéristiques de climat, sol, arbres et couverture. « Olivcrop » est un modèle à base physique que détermine la date optimale de couverture végétale sur la base de la différence de l’humidité du sol entre le système avec couverture et un système alternatif qui peu être un système de labour ou un système de sol nu avec application d’herbicides. Cette différence est le déficit maximal en eau autorisé à partir duquel la couverture végétale occasionne une perte de production par rapport au système alternatif.
Pour plus d'information sur ce modèle et les systèmes de gestion du sol en olivier y compris le système avec couvrture végétale, visitez mon site personnel:
http://abdallahaghrab.ifrance.com/

Salutations

Abdallah AGHRAB

theuerb
Messages : 34
Inscription : 15 sept. 2008 13:16

Re: filets de recolte

Message par theuerb » 27 sept. 2008 10:05

le filet glisse dessus, et de plus amortit la chute des olives.
Tres bonne idée !
j'ai en effet des tiges dures qui sont agressives avec les filets . Une herbe jeune un peu plus haute peut m'en proteger !
La meilleure stratégie de gestion de la couverture végétale consiste en la mise en place d’une frange de couverture (semée ou spontanée) entre les lignes des arbres et maintenir la zone sous la frondaison propre des mauvaises herbes par la bais d’un herbicide.
De toutes facons , c'est a peu pres comme ca que ca fini ! Avec l'ombre , la vegetation sous la fondaison se fait rare .D'autre part , un enherbement total sans irrigation est bien sur a eviter .Enfin , j'evite au maximum l'emploi des herbicides .........essayons d'aller dans le sens de l'histoire !

Pour la recolte , finalement , je vais tres probablement opter pour la solution " bache "
http://www.direct-filet.com/r2_public/f ... -sol-noire
la bache est un peu plus lourde , la largeur du rouleau impose une manipulation supplementaire , mais je pense que cela tiendra beaucoup plus longtemps qu'un filet et en plus je peu le trainer sur le sol , ce que je ne peux pas faire avec un filet au risque de le dechirer !


J'en saurai plus a la fin de l'année

abdallahaghrab
Messages : 69
Inscription : 25 juil. 2006 19:06

Re: filets de recolte

Message par abdallahaghrab » 27 sept. 2008 18:26

Ce type de materiel était conçu spécialement pour le paillage employé essentiellement dans le cas des cultures maraîchères. En plus de la lutte contre les mauvaises herbes et la réduction de l’évapotranspiration. Ce paillage, installé au niveau des lignes de plantation, assure aussi la pénétration de l’eau par rapport au plastique conventionnel. C’est vrai que ce matériel est plus résistant mais il est difficile à manipuler par rapport aux filets. Informez nous sur le niveau d’efficacité de ce produit dans la récolte des olives illustrée par des photos s’il est possible.

Le contrôle de la couverture peut être assuré également mécaniquement par le bais des faucheuses dédiées à cette tache. Ces faucheuses sont moins efficaces contre les mauvaises herbes pérennes qui repousse après le passage de la faucheuse d’où la nécessité de réaliser plusieurs passages. Les mauvaises herbes avec un petit port échappent aussi aux coupes de la faucheuse ce qui favorise la prolifération de ce type des mauvaises herbes dans la parcelle.

Par contre, le contrôle chimique est plus efficace en inhibant la croissance des mauvaises herbes quelques jours après l’application de l’herbicide. Les éventuels effets négatifs des pesticides peuvent être évités à travers une bonne application, la protection de l’utilisateur, l’emploi des produits homologués et moins nocifs et le respect de la dose et de DAR.

Salutations

Abdallah AGHRAB
Pièces jointes
pulverisateurjpeg.JPG
Pulverisateur spécifique aux cultures arboricoles
pulverisateurjpeg.JPG (41.01 Kio) Consulté 22228 fois
faucheuse2jpeg.JPG
Faucheuse manuelle des mauvaises herbes
faucheuse2jpeg.JPG (30.26 Kio) Consulté 22225 fois
faucheuse1jpeg.JPG
faucheuse des mauvaises herbes portée par le tracteur
faucheuse1jpeg.JPG (32.08 Kio) Consulté 22224 fois

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: filets de recolte

Message par Edy Spagnol » 27 sept. 2008 22:07

Bien le bonsoir

Chez nous la méthode a été décrite par Tageaescum Edmond Botanico dell’Ordine, en 1256, le premier but été de l’imiter l’érosion, la faucille et le faucillon la faux, et des espèces des sarcloirs un peu spécifiques, étaient de mode a cette époque, encore visible au musée de imperia.
Il doit y en avoir avant lui sûrement qui ont décrit cette méthode, et après ce n’est pas ce qui manque, surtout depuis le 18 éme, L’Olivier, est à première vu pressent autour de la méditerrané, depuis ! !

Des gravures et de tableaux avant cette date, sont aussi la pour nous rappeler/témoigner, que sous les oliviers /fruitiers, l’herbe étaient soigneusement supprimé.

Dans des textes anciens il n’étaient pas rare de voir des cochons des poules, canards etc. , faire la besogne, se nourrissant soit des olives qui tombaient après la floraison, ou en fin août, et pour cela pratiquement labouraient sur quelques centimètres la terre sous les oliviers, pour en arriver au même résultat, pas d’herbe sous la frondaison et un mètre en plus, mais uniquement entre les oliviers

L’on m’a traduit un texte arabe, il y a une quinzaine d’année, ou il étaient mentionné que les moutons et les chèvres ce chargeaient de ces taches, et la base court, elle sous les oliviers.
Pour éviter que les chèvres aillent sous la frondaison, ils récupéraient les excréments et l’urine des chèvres, pour en badigeonner le feuillage sous la frondaison, les branches basses des oliviers, ainsi que le tronc et le départ des charpentières bases.

Pastor en 2001, j'ai gardé quelques notes dont celle ci; Il a dit c’est une méthode, parmi d’autres qui conviendrais, a ces zones oléicoles, pour éviter avant tout l’érosion, il faut rester lucide, il faudrait une analyse sur au moins une décennie, dans plusieurs secteurs, avec des profondeurs de sol différents, pour vraiment juger des autres résultats, Etc.

« Le soleil des la mi mai ce charge de cette tache », a début juin, face au soleil du matin au soir, il n’y a pas besoin de produit, peu importe lequel pour terrasser l’herbe, et surtout sous la frondaison, ou elle disparaît encore plus vite.
Même avec l’arrosage nocturne une fois tous les 15 jours, pour les périodes importantes, le soleil ce charge de la tache, même si une brindille herbe arrive à percer, elle est brûlée, des 13 heures.
L’Herbe revient très timidement vers la fin septembre, dans mon secteur, avec un peu d’aide.

Par contre certaines herbes, très dures, se sont habitues aux produits, et l’on peu changer de matière active, peu importe « leur résistance, est devenue surprenante ».
Il y en a pas de milliers, elles sont env. une dizaine de pied pour env. 10 mettre carrées, du moins chez moi.
Dans les années 55 mes parents ont attaque la bête au « roundup de l’époque», les premières années, quelques autres produits en suite, presque pendant 20 ans, « résultat satisfaisant sur tout le reste, même les ronces », ensuite devant inefficacité, la pioche, ensuite outil spécifique, pour enlever la racine a plus de 22 cm, « Mouais », elles reviennent tous les ans se moquer de moi. :oops:

Donc le plus simple que j’ai trouvé, pour ne pas y passer des journées, est à la débrousailleuse 55 pro, qui a un arbre plus gros et plus puissant équipé des lames broyeuses en acier avec les bords recourbés, car au fil c’est carrément impossible, car elles dépassent joyeusement l’épaisseur du pouce pour les jeunes , voir de belles qui ont plus de trois centimètres de diamètre au niveau du sol et très dures« Une véritable saloperie pour les filets », mais excellent pour apporter des élément nutritifs complémentaires au sol.

Par conte ce sont des perforatrices excellentes, l’hiver pour retirer certaines grosses racines persistantes, elles sont a plus de 37 Cm de profondeur en moyenne, si celles-ci, ont plus de deux à trois ans.
----------------------------------------------------------------------------------------

Pour tes oliviers, elle n’est pas mal, cette année la poussée du printemps, impressionnant le nombre de branches, qui partent vers le ciel, et sûrement du même point, l’on ne peut pas dire que l’herbe cette année a freiné chez toi, une bonne pluviométrie est a première vue venue de donner un bon coup de main.

Sur les terrasses basses, j’ai eut le même résultat que toi, et j’ai supprimé les départs doubles, triplés, et plus, dans un même point sur les branches, des la mi mai, pour alléger l’olivier au centre, laisser passer la lumière pour éviter tout départ de fumagine ou autre et m’éviter une taille trop volumineuse en pourcentage ensuite.
--------------------------------------------------------------------
Les carrées sur la bâche, pour la solidifier, c’est vraiment bien et c’est dommage qu’il ne fassent pas ce maillage sur les filets de 50.micron.

En dehors de toute remarque, a peine plus de trois mètres de large,
La frondaison de tes oliviers dans les trois a quatre années a venir « va pousser aussi sur les cotées » plus que tu ne pense, tu ne laisseras la place que au tracteur et péniblement par les tailles de certaines charpentières, qui seront indispensable a enlever.
JMD a fait et fait des tailles en stage de perfectionnement, sur des parcelles similaires avec déjà plus de cinq ans avance sur les tiens, pour éviter certains cas pas du tout facile à voir sans expérience dans ce domaine.

Cela te permettrait de te projeter dans cinq ans, sur du réel, et ce n’est pas pal, car tu pourras anticiper ensuite.

Et au vibreur, secoueur, etc. les olives ne tombent pas à l’aplomb de la frondaison, même avec un bon matériel, les olives vont très facilement aussi entre 80 cm et un mètre après la frondaison, même avec des années d’expérience, ou je suis maladroit. :?

Les olives à quatre mètre de hauteur, ne vont pas toutes ou tu as envie qu’elles aillent. :evil:

Le Choix de ton matériel de récolte est très important aussi dans ton choix

Tes oliviers sont en pleine bourre, je ne sais pas la fertilisation que tu as choisie, la couleur des feuilles est elle aussi belle.

Bonne récolte :arrow:

abdallahaghrab
Messages : 69
Inscription : 25 juil. 2006 19:06

Re: filets de recolte

Message par abdallahaghrab » 28 sept. 2008 04:32

C’est vrai dans certains cas, il n’est pas nécessaire de contrôler la couverture car elle meure suite à un déficit hydrique sévère ou/et à cause des températures élevées. Mais généralement cette couverture doit être contrôlé avant d’atteindre ce stade pour ne pas concurrencer les arbres. Je vous cite l’exemple d’un essai que j’ai mené en Espagne : au 28 février, j’ai remarqué une augmentation significatif de la réserve en eau du sol de la parcelle avec couverture relativement à celle de labour. Lors de cette mesure, la biomasse de la couverture a atteint 112,4 g/m2. Au 10 avril, une croissance excessive de la couverture de ray gras, avec une biomasse de 504,6 g/m2, a provoqué une chute marquante de l’humidité du sol. A ce moment, le déficit en eau autorisé (la différence entre l’humidité du sol de système avec couverture et de système de labour) a dépassé 10 mm (10,4 mm), qui correspond au risque faible de diminution de la production selon le modèle « Olivcrop », ce qui signifie que cette couverture doit être traité avant cette date pour éviter une perte de production. Cette couverture était contrôlée chimiquement vers la fin de mois d’avril en laissant une frange sans traitement pour constituer une réserve de semence pour les années à venir. Au 10 mai, la biomasse de ray gras était de 390,4 g/m2 dans la zone traitée et de 572 g/m2 dans la frange non traitée alors que le profil du sol était chargé suite à ce contrôle. Ce qui montre que le traitement a freiné la croissance de la couverture et par conséquent sa consommation en eau et cette couverture va continuer a croître en épuisant d’avantage la réserve du sol dans le cas de non contrôle. La situation peut être plus grave dans le cas d’une couverture spontanée avec la dominance des mauvaises herbes pérennes à cycle printanières qui sont plus concurrentes pour les oliviers.

Salutations

Abdallah AGHRAB

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: filets de recolte

Message par Edy Spagnol » 28 sept. 2008 10:38

Bonjour
Personellement

J’ai abandonné le ray gras

J’ai de meilleurs résultats avec la vesce est le seigle, mais cela ne fait que quatre ans, je vais attendre un peu avant de me prononcer

Pat contre il faut absolument, l’empêcher de faire des graines, que l'on peut considérer comme un contrôle impératif.

Et un mélange de fleurs, qui est plus pour attirer, mais cela fonctionne

Cordialement

Répondre