BRUNISSEMENT : Validation d'un traitement efficace

Forum dédié aux oléiculteurs : observations, problémes, conseils...
Pierre Selim LEBRUN
Messages : 8
Inscription : 04 juin 2007 16:44

BRUNISSEMENT : Validation d'un traitement efficace

Message par Pierre Selim LEBRUN » 06 sept. 2007 16:35

PROJET DE PROTOCOLE DE TRAITEMENT DU PHENOMENE DU BRUNISSEMENT DE L'OLVE

Rappel : le brunissement se caractérise par un pourrissement (nécrose !) intégral du fruit qui généralement tombe.


En droite ligne avec mes propos tenus hier le 5 /09/07 sur le thème de "l'Intensivité écologique";nous sommes confrontés à un véritable changement culturel qui nécessite des ruptures dans le mode de conception , de conduite de nos exploitations agricoles ,€¦.

→ Exemple parmi tant d'autres,le brunissement de l'olive relève vraisemblablement de ces déséquilibres car le phénomène est apparu il y a seulement quelques années et se reproduit, depuis, de manière assez régulière, notamment sous des conditions favorables telles que des périodes pluvieuses propices au développement de l'Alternaria,le champignon responsable(seul ??) du brunissement.

Le traitement du phénomène du brunissement:
Avec un de mes maîtres de stage -propriétaire d'une petite oliveraie- nous proposons de faire évaluer de manière scientifique ou tout au moins avec un maximum de rigueur un protocole de traitement préventif/curatif du phénomène du brunissement sur l'olivier qu'il expérimente avec un succès régulier depuis une dizaine d'années .

En effet,afin d'en faire bénéficier la filière oléïcole,et par extension,d'autres secteurs d'activité agricole victimes de symptomes similaires au "brunissement de l'olive" une évaluation par/sous la supervision d'un organisme habilité ou reconnu s'impose.
Cet objectif de validation est liée également €nous semble-t-il- à la difficulté de poser un diagnostic clair et donc une stratégie d'intervention face au phénomène de brunissement.

Cette situation d'incertitude aurait, en outre, tendance(ce n'est pour le moment qu'une hypothèse , à confirmer là aussi) à inciter les oléïculteurs à récolter le plus tôt et le plus rapidement possible, avec les conséquences qu'une telle précipitation entraine au niveau des qualités biologiques,organoleptiques,€¦.. d'un produit/fruit non conduit jusqu'à sa maturité !

▪Historique de l'expérience:
Mon maitre de stage procède à 2 types d'essais :

► Le premier type réunit l'eau oxygénée(H2O2=pouvoir désinfectant) suivi chronologiquement d'une application de bouillie bordelaise.(pouvoir protecteur)
. 3 traitements entre septembre et octobre( mois statistiquement les plus pluvieux sur la propriété).


► Le second type d'essai implique un sel minéral naturel,le sulfate de calcium (appelé communément gypse) par ailleurs expérimenté avec succès sur différentes cultures.

▓ Protocole d'expérimentation 2007 (commencé en mai 2007)
Ce protocole vise à faire valider les 2 traitements,Eau oxygénée et Gypse, séparément et conjugués ensemble.

→Le traitement par le H2O2 sera toujours suivi d'une application de bouillie bordelaise 3 jours après.
Intervention après chaque pluie supérieure à 20 m/m .

→Concernant le Gypse nous proposons 1 ou 2 traitements et en cas de 2 traitements le deuxième sera impérativement programmé à quelques semaines/quelques jours, en fin de cycle, des périodes statistiquement les mieux arrosées (septembre et octobre),notre objectif étant de démontrer le degré d'efficacité du traitement en période pluvieuse.

▫ Matériels : les filets seront installés sur l'intégralité des arbres traités
▫ Témoin : 8 arbres (2 fois 4) , exempts de tout traitement, serviront comme témoins.




Remarque importante: L'observation du brunissement 2005 (forte attaque -pluies importantes et rapprochées -chute des températures moyennes : 15,4) nous incite à l'hypothèse selon laquelle l'attaque serait d'autant plus redoutable quand ces conditions climatiques sont réunies !
Car on a constaté une faible attaque en 2004 (température moyenne : 18,7) et pas d'attaque en 2003(température moyenne 19,5).


Naturellement ,nous sommes disponibles pour éclairer et informer plus profondément les oléïculteurs intéressés par une expérience qui marche et qu'il nous appartient de valider pour le grand bien de la filière oléïcole!

bien à vous,

Pierre Sélim LEBRUN-diplômé d'Etat en oléïculture
prestataire en conduite d'oliveraie

contact:tel/0490225417; mobile/ 0681628435 ; site: jardin84.com

celia
Messages : 2
Inscription : 06 sept. 2007 18:15

essais brunissement

Message par celia » 06 sept. 2007 18:45

Bonjour,

Je tiens à vous informer que vous n'avez pas le droit de faire des essais avec des produits non autorisés sur oliviers. L'eau oxygénée est répertoriée comme produit phytosanitaire et doit donc être utilisée sur des cultures ayant eu l'homologation.

Pour réaliser de tels essais, vous devez demander à la firme détentrice des produits de vous obtenir une dérogation (cela prend en général 6 mois !). Si vous n'avez pas ce document, vous risquez la destruction de la récolte, sans parler d'éventuelles amendes et peines de prison.

Pour plus d'informations, contactez Mr Serge REGIS au SRPV d'Avignon.

Cordialement,

Célia GRATRAUD

Pierre Selim LEBRUN
Messages : 8
Inscription : 04 juin 2007 16:44

Message par Pierre Selim LEBRUN » 06 sept. 2007 19:44

Réponse à Célia GRATRAUD-Technicienne oléïcole phytosanitaire

Madame,

Bien entendu,ce protocole de traitement du phénomène du brunissement fait l'objet d'une procédure de validation/homologation (je vous rappelle que l'eau oxygénée est/avait été appliquée avec succès sur d'autres cultures.)

Restant à votre disposition

Pierre Sélim LEBRUN

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Message par Edy Spagnol » 06 sept. 2007 23:40

l'eau oxygénée

Le peroxyde d'hydrogène (H2O2), communément appelé eau oxygénée ou encore perhydrol (appellation industrielle), est un composé chimique liquide et visqueux, qui a de puissantes propriétés oxydantes (et est aussi réducteur). Il est donc un agent blanchissant efficace qui sert comme un désinfectant et (à haute concentration) comme un oxydant ou monergol dans les fusées.

mais surtout pas sur les oliviers sans Homologation

Pour compléter Le message de Mlle Celia Gratraud

Je vous rappelle enfin que tout utilisateur peut être soumis a des contrôles inopinés au regard de la législation en vigueur

Les oléiculteurs en effraction peuvent se retourner contre vous pour préjudice à leur rencontre


Par avance merci de faire le nécessaire

Cordialement :arrow:

Répondre