nouvel arrivant, acquisition d'oliveraie et questions

Forum général
Tigrou
Messages : 5
Inscription : 05 mai 2019 19:34

nouvel arrivant, acquisition d'oliveraie et questions

Message par Tigrou » 07 mai 2019 15:18

Bonjour à tous,

Ceci est mon premier message j’espère poster au bon endroit.
J’ai découvert le site et le forum en faisant des recherches sur les oliveraies.

Pour poser le tableau :

Je travaille en région parisienne et suis Héraultais d’origine.
Quelques lectures, des oliviers sur mon balcon et dans le jardin dans l’Hérault, voila ou s"arrête ma « culture » de l’olive.

Depuis des années je souhaite acquérir une oliveraie au titre de la « préservation » et j’en ai aujourd’hui l’opportunité.

Je suis totalement néophyte donc et une tonne de questions qui me trottent dans la tête.
Dans l’immédiat ce message à surtout pour objectif d’obtenir votre avis général sur mon projet sachant que vous devez être bien plus éclairés que moi qui suis simplement en mode « collecte d’informations »

Il s’agit d’une parcelle accueillant des oliviers allant de 15 ans à une centaine d’année.
Des Oliviers faisant partie des classiques AOP de la région (Verdale,….)
Nous parlons d’environ 1000 arbres sur une parcelle qui peut en accueillir + si j’en crois ce que j’observe dans vos échanges mais que je souhaiterais laisser tel quel.
Je pars de l’hypothèse que la tranche 15-25 ne produira pas tout de suite et reste donc le bloc 26 ans à 100 qui sera productif (50% du site).
Le site est à reprendre – l’entretien également
Il y aura un forage à faire.
Les températures de la région oscillent entre 0 (minima observé ses dernières années) et 26 degrés (maxima observé)
Une coopérative se situe à environ 3 kms.

Mon projet (en maturation constante, prenez ça comme une réflexion à voix haute)

Acquérir la parcelle
Réaliser le forage et la mise au goutte à goutte

Proposer la parcelle en usage à un oléiculteur.

Mes contraintes si elles sont acceptables :
- Ne pas changer le volume de production (pas d’arbres en plus) et rester dans une culture « proche » d’un produit dit « bio » (proche simplement parce que je n’ai pas eu le temps de creuser le sujet).
- Je souhaiterais que l’oléiculteur puisse cultiver et produire et vendre et conserver le fruit de ses efforts mais que cela se fasse sous mon nom en bonne intelligence avec l’oléiculteur.
- Je souhaiterais profiter de cette parcelle pour accueillir un Apiculteur.

Pour ce premier jet j’attends surtout vos avis sur mes réflexions de néophytes et sur mes contraintes.
J’essai de prendre autant de pincettes que possible dans cette prose dans la mesure ou mes connaissances me sont faibles et que je me vois mal poser des affirmations.

Merci d’avance de vos avis et aides

Philippe

coupet
Messages : 306
Inscription : 05 mai 2013 16:58

Re: nouvel arrivant, acquisition d'oliveraie et questions

Message par coupet » 21 mai 2019 21:03

Vous êtes sérieux ???
C'est loin d'être un fleuve tranquille,l'oléiculture(désolé).

Tigrou
Messages : 5
Inscription : 05 mai 2019 19:34

Re: nouvel arrivant, acquisition d'oliveraie et questions

Message par Tigrou » 27 mai 2019 09:37

Bonjour Coupet,

merci d'avoir répondu à mon message :wink: . ne voyant rien venir je commençais à me dire: soit je me suis extrêmement mal présenté ainsi que mes idées, soit je raconte un ramassis de c... et je ne m'en aperçois pas, soit je suis complètement à côté du sujet.

j'ai essayé d'être aussi clair que possible dans ma description et suis toujours à la recherche d'avis.

bonne journée,

Oliveraie266
Messages : 6
Inscription : 07 mars 2016 12:05

Re: nouvel arrivant, acquisition d'oliveraie et questions

Message par Oliveraie266 » 19 juin 2019 02:44

Bonjour Tigrou
Je ne sais pas si vous avez acquis votre oliveraie déjà...
C'est vrai que le travail de l'olive est assez ardu et que l'on est toujours à la merci des éléments, des nuisibles, des.. des...
Mais il faut avant tout avoir une grande passion pour cela.
Je me suis occupée pendant plusieurs années d'une oliveraie de 300 oliviers (en grande partie toute seule) pour tout faire : taille, entretien du terrain, fertilisation, cueillette, gestion des cueilleurs, broyage et tout le reste.
Tous ces travaux sont régis par les rythmes de l'arbre : récolte en fin automne début hiver, taille en mars (ou avant), pulvérisation en mai, broyage de l'herbe en début d'été.
Disons que seule avec 300 arbres, je n'ai pas chômé. Il m'a fallu faire appel à de la main d'oeuvre pour la pulvérisation, le broyage (herbe et branches de taille), la cueillette. Mais bon, vu que ce n'est pas toute l'année que l'olivier nous réclame, c'est faisable.
Je dirais que pour les 1000 oliviers que vous voulez acheter, vous visez haut. D'autant plus que le prix doit être assez élevé. Mais si les finances ne sont pas un problème pourquoi pas?!
Avant de passer à une vente, vous devriez plonger un peu plus dans le monde de l'olive: aller travailler dans des oliveraies à la taille et autres travaux, cueillir des olives. Entrer dans ce monde, quoi!
Je vous conseille de vous inscrire à une association d'oléiculteur, de suivre des ateliers de taille, de soins et autres. Il y a à Nyons (Drome), une petite formation d'une semaine dispensée par un organisme officiel. Renseignez-vous au Syndicat d'initiative.
Parce que même si vous voulez donner en fermage à quelqu'un, vous devez bien connaître le domaine pour faire un contrôle de la qualité du travail.
Dommage que vous ne vouliez pas vous occuper de vos oliviers vous-même! Pourquoi ne le feriez-vous pas?
Vous pourriez aussi faire du Woofing pour voir de plus près de quoi il retourne.
Et si un jour vous avez besoin d'aide, peut-être pourrais-je vous apporter un peu d'aide sur le terrain.
Bonne journée
Annie

Tigrou
Messages : 5
Inscription : 05 mai 2019 19:34

Re: nouvel arrivant, acquisition d'oliveraie et questions

Message par Tigrou » 27 juin 2019 14:43

Bonjour Annie

un grand merci pour cet avis éclairé et pour les conseils. ça me fait prendre du recul sur le sujet c'est important.
pour répondre à votre question: "Dommage que vous ne vouliez pas vous occuper de vos oliviers vous-même! Pourquoi ne le feriez-vous pas?"

ce n'est pas que je ne veux pas.
c'est peut être mon manque d'expérience qui parles, j'imagines qu'il faut une attention assez soutenue et ce n'est pas en travaillant sur Paris que je pourrais offrir cette attention. d'ou l'idée de proposer l'usage à un oléiculteur.

un grand merci

Philippe

Répondre