Mouche de l’olive

Description

Mouchad1webBactrocera oleae, ordre des diptères, famille des Tephritidae. L'adulte mesure de 4 à 5 mm de long et présente dans la partie apicale de l'aile une tâche noire caractéristique de l'espèce. L’abdomen est brun-orangé avec des tâches noires. Le thorax est foncé strié de bandes grises avec une barre blanche.

 

Ponte_Mouche

La femelle possède au bout de l’abdomen un ovipositeur de ponte.

 

 

 

Cycle de développement

Selon les conditions climatiques, trois à cinq générations se succèdent de juin à octobre.
Les femelles pondent un oeuf sous la peau de l’olive et l’asticot se développe à l’intérieur de la pulpe.

A la fin de son développement, la larve mange la pulpe juste sous l'épiderme et prépare cycle_developpement_mouche_oliveson trou de sortie. Puis elle recule dans le fruit pour se nymphoser.

La nymphose se déroule sous la forme d’une pupe durant environ 10 jours en été. Une fois sorti de la pupe, le nouvel adulte sèche ses ailes quelques minutes puiss'envole.

Il est apte à se reproduire après quelques jours.

En automne, si les températures baissent ou la chair devient laiteuse, la larve se laisser tomber au sol. La nymphose a lieu dans ce cas, au sol et s’étale jusqu’à l’été suivant.

 

Les mouches en hiver

La grande majorité des populations de mouches de l'olive passe l'hiver au stade de pupe, sous la frondaison des arbres dans les premiers centimètres de terre. La pupe est très résistante aux produits insecticides et aux conditions climatiques. Toutefois, en dessous de 0°C, la survie des pupes est très réduite, la mortalité naturelle en hiver est très importante, moins de 20 % des pupes passeront réellement l’hiver.

Durant l'été, une génération de mouche se développe en un mois environ, mais l’adulte peut vivre jusqu’à 6 mois dans des conditions favorables. Les femelles peuvent pondre 400 à 500 oeufs en quelques jours : une même femelle ne pond qu'un oeuf par olive.

Dégâts

Les dégâts engendrés par la mouche de l'olive sont à la fois d'ordre quantitatif et qualitatif.

Dégâts quantitatifs : le développement de la larve à l'intérieur de l'olive affecte

trous mouche de l'olive

Trous mouche de l'olive

directement l'alimentation du fruit, sa maturation et sa force d'attachement au pédoncule,provoquant ainsi une chute accélérée.

Dégâts qualitatifs : En mettant la pulpe de l'olive au contact de l'air et des déjections de la larve, les dégâts de mouche conduisent à une altération de la qualité de l'huile, facilement détectable au goût et par une augmentation de l'acidité, de l’indice de péroxyde et du K 232.

VISUALISER LES DÉGÂTS SUR NOTRE PLANCHE DE PHOTOS

Facteurs favorisant le développement

Les paramètres favorables au développement de la mouche sont :

  • Le climat : hiver doux, printemps précoce, été sans chaleur excessive, automne doux permettent à la mouche de bien se développer. Si l’humidité est élevée, les conditions deviennent idéales (2006, 2007 et surtout 2011 en France) ! Inversement après un hiver très froid (Février 2012 en France) ou, si l’été est caniculaire et/ou très sec (2003 en France), la population de mouche se développe peu.
  • Les zones précoces : leur micro-climat y est plus favorable, il y a donc moins de mortalité hivernale et une activité plus intense des insectes en été. Il s’agit du littoral et de certains bassins particulièrement exposés.

Inversement, les zones au-dessus de 300 mètres d’altitude, moins précoces et au climat plus rude, sont peu propices à un développement important de la mouche.

  • Les variétés : En règle générale, les variétés précoces sont plus attaquées que les variétés à petits fruits. Les variétés ascolana, lucques, amygdalolia, bouteillan, belgentieroise, boubal, grossane sont particulièrement attractives pour la mouche. Les variétés tardives comme l’aglandau le sont moins. Cependant, nous ne connaissons pas de variété qui ne soit pas attaquée si la population de mouche est importante.
  • L’irrigation : l’apport d’eau aux oliviers permet d’obtenir des fruits plus précoces, donc plus attirants pour la mouche. Par ailleurs, l’eau est indispensable dans l’environnement de la mouche. L’irrigation favorise donc sa survie dans le verger.
  • La taille peut jouer un rôle positif en améliorant l’aération de l’arbre, mais elle peut être négative si en réduisant la charge elle favorise une augmentation de calibre des fruits. En effet les olives plus grosses sont plus précoces et donc attaquées en priorité par la mouche.

Principaux auxiliaires efficaces

L'action des auxiliaires sur la mouche est trés limitée. On peut cependant citer Harpalus_affunis_vs_mouchel'hyménoptère Psyttalia concolor, parasitoïde de la larve et Mantispa pagana, prédateur généraliste trés présent dans les vergers français.

D'autres hyménoptères sont connus (Pnigalio mediterraneus, Eupelmus urozonus...) mais leurs niveaux de population sont faibles, et ils ont besoin d'un environnement diversifié et peu traité pour être efficaces. Le projet INULA, de l’INRA étudie ces dynamiques.

 

Estimation du risque

Piégeage évaluatif ou piégeage de contrôle

Le piégeage permet de détecter la présence des adultes de Bactrocera oleae et ainsi de déterminer le début des vols de façon plus simple et plus rapide que par un suivi de piqûres et trous de sortie, mais également moins précis.

Deux types de pièges existent :

  • Piège alimentaire du type Piège à guêpes.

Il s’agit d’un piège alimentaire de type gobe-mouche rempli d’une solution de phosphate d’ammoniaque (30 à 40 g/l d’eau), renouvelée toutes les semaines. Comptez environ 3 pièges / ha.

  • Piège à phéromones ou piège sexuel.

Il s’agit d’un piège sexuel, composé d’une capsule de phéromones et d’un fond englué jaune, renouvelés toutes les 3 à 4 semaines. Comptez environ 1 piège / ha.

Ces pièges doivent être placés dans les arbres les plus attractifs : ceux présentant de grosses olives, et/ou à l’abri de haies brise-vent, et/ou dans une zone humide du verger.

Comptage des dégâts

  • Trous de sortie

Quand on parle d’olives piquées dans le langage courant on veut généralement parler d’olives présentant un trou de sortie de la mouche. Ce trou de 2 mm de diamètre est facile à repérer. Si l’épicarpe translucide est présent, la mouche est encore présente dans le fruit sous forme de pupe. Si le trou est bien ouvert la mouche est sortie, elle est en vol dans le verger ou pupéfiée au sol.

  • Piqûres de ponte

Les piqûres de ponte se caractérisent par une tâche brune d'un demi-millimètre de diamètre en forme de triangle ou d'ovale. La mouche peut faire une piqûre de ponte sans y déposer d’oeuf ou sans qu’il y ait éclosion et développement larvaire. Ce phénomène se constate particulièrement pendant les épisodes de forte chaleur soit parce que la femelle fait un trou pour s’hydrater, soit parce que l’oeuf avorte. C'est pour cette raison que l'observateur devra prélever quelques olives, soulever la peau sous la piqûre avec un couteau et vérifier avec une loupe la présence d'un oeuf ou d'une galerie creusée par l'asticot. Ce dernier est très petit lorsqu'il sort de l'oeuf.

Remarque : il existe d'autres insectes (punaises,...) qui percent la peau de l'olive pour se nourrir de son jus.

Informations sur les niveaux de risque :

  • Comment compter les olives

Pour réussir votre comptage, il faut qu’il soit représentatif de l’ensemble du verger et que vous utilisiez la même méthode à chaque fois, nous vous proposons de :

  • Déterminer un itinéraire dans le verger : en général, un zig-zag ou une grande diagonale sont satisfaisants. Il faut éviter les arbres des bordures.
  • Réaliser les observations le long de cet itinéraire.
  • Pour chaque observation :
    • Prendre les rameaux à hauteur d'homme,
    • Observer les 10 olives le plus proches de l'endroit où l'on tient le rameau,
    • Compter celles avec une piqûre de ponte et un développement larvaire,
    • Compter celles avec un trou de sortie,
    • (On peut aussi compter les piqûres stériles, mais dans ce cas, ça fait beaucoup de choses à compter)?
  • Sur les petits vergers faire 4 observations de rameau par arbre sur 4 expositions différentes.
  • Sur les grands vergers faire 1 observation par arbre en changeant d'exposition chaque fois que l'on change d'arbre.
  • Après 20 observations (donc 5 arbres sur les petits vergers ou 20 arbres sur les grands) on a une observation de 200 olives généralement suffisante pour une première approche.
  • Pour affiner le résultat on peut échantillonner sur 30 observations (=300 olives) ou 40 observations (=400 olives).
  • Si votre verger est composé de plusieurs variétés, recommencez l’opération en n’observant que les arbres de variétés sensibles.

Stratégies de lutte

Il appartient à chaque oléiculteur de choisir ce qui lui convient le mieux.
 
Reportez-vous également à la fiche sur le calcul des doses de produit.
 
 
Type de stratégie Avantages Limites Conseils
Barriere_minerale
 

 

 

Barrière Minérale

- Aucun pesticide.

- Bonne efficacité.

- Coût potentiel important sans savoir s'il y aura des attaques de mouche.

- Qualité de pulvérisation à soigner.

- Meilleure solution technique pour réduire les risques de résidus.

- Autorisé en bio.

- Possible pour les amateurs°.

Piegeage_massif petit

 

 

Piégeage massif

(attract & kill)

- Aucun pesticide en contact avec les olives.

- Pas de pulvérisation ni de préparation.

- Investissement en début de saison.

- Sur verger ou groupe de vergers isolés.

- Pratique très lourde et/ou coûteuse dès qu'elle concerne plus d'une cinquantaine d'arbres.

- Organisez le piégeage massif avec vos voisins.

- En cas de forte pression de mouche, ajoutez des pièges en septembre.

- Autorisé en bio.

- Possible pour les amateurs°.

adulticide

Insecticide adulticide préventif

- SYNEÏS APPAT, seule spécialité autorisée en bio dans cette catégorie.

- Faible rémanence.

- Efficacité limitée en cas de forte pression de mouche.

- Efficacité conditionnée par le moment de l'intervention en fonction du rythme de développement des mouches adultes.

- Large spectre d'actions des pesticides : impact négatif sur les insectes auxiliaires et les abeilles.

- Nombre d'applications annuelles limitées : 2, 3 ou 4 applications maximum selon les spécialités.

- Déclenchez le traitement lorsque les captures augmentent dans les pièges.

- En cas de forte pression de mouche, ajoutez des pièges en septembre.

- Autorisé en bio (exclusivement avec le SYNEIS APPAT)

- Une seule spécialité est autorisée pour les amateurs : DECIS J.

Insecticide larvicide curatif

Insecticide larvicide curatif

- Efficacité sur les oeufs et les jeunes larves à l'intérieur du fruit.

- Produits toxiques ou très toxiques pour l'environnement.

- Large spectre d'actions des pesticides : impact négatif sur les insectes auxiliaires et les abeilles.

- Nombre d'applications annuelles limitées : 2 applications maximum par spécialité.

- Pénétrants dans l'olive.

- Surveillez régulièrement les piqûres sur les fruits.

- Ne traiter qu'en dernier recours, lorsque les olives ont des piqûres de ponte.

- Moins bonne solution.

Récolte précoce

- Permet de faire l'impasse sur le dernier traitement.

- Par définition, cette méthode est intéressante pour la récolte d'olives vertes de table.

- Ne permet pas d'obtenir des huiles en fruité mûr.

- N'est pas utilisable pour la production d'olives de table noires.

- Rendement moindre en huile par olives.

- Rendement moindre en huile à l'hectare.

- Cette méthode est utilisable en fin de saison, en complément d'une autre stratégie.

Ces différentes stratégies peuvent être complémentaires.

° Possible pour les amateurs = stratégie de tritement utilisable pour les oléiculteurs n'aynt pas de certiphyto.

Aide au choix d’une stratégie

Pour une oléiculture biologique

Choisissez une stratégie barrière minérale et/ou piégeage massif en début de saison.
En cas d’augmentation trop importante du nombre de mouches, optez pour une application d’adulticide avec un produit autorisé en bio (SINEYS APPAT).
En fin de saison si le taux de piqures augmente utilisez la stratégie récolte précoce.

Pour une oléiculture en amateur

Choisissez une stratégie barrière minérale. Organisez vous avec vos voisins pour mettre en œuvre la stratégie du piégeage massif.
En fin de saison si le taux de piqûres augmente utilisez la stratégie récolte précoce.

Pour une oléiculture  en vergers peu sensibles à la mouche

Cas des vergers au sec et/ou en altitude ou de variétés peu attractives.
Choisissez en début de saison une stratégie barrière minérale ou adulticide préventif.
En cas d’augmentation du taux d’olives avec des piqures de ponte en septembre adoptez une stratégie larvicide curatif ou, en octobre la récolte précoce.

Oléiculture en vergers sensibles à la mouche et/ou en production d'olives de table

(Uniquement pour les oléiculteurs professionnels)
Cas des vergers destinés à la production d’olive de table ou de variétés précoces attractives, ou encore de vergers proches du littoral.
Choisissez une stratégie Barrière minérale ou Adulticide préventif ou Larvicide curatif en début de campagne. En cas d’augmentation du taux d’olives piquées adoptez une stratégie larvicide curatif ou  pour des récoltes d’olives vertes une stratégie récolte précoce.

Les stratégies de lutte contre la mouche de l’olive

La stratégie des barrières minérales

Mouche - barrières minérales 

 

 

STRATÉGIE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L'AGRICULTURE BIOLOGIQUELogo agriculture bio

 

juin

juillet août septembre octobre
Déclenchement Pose des pièges Application, dès que les olives ont une longueur supérieure à 1 cm et que des mouches sont capturées.Mouche - Les produits
Renouvellement  
  • Toutes les 4 semaines,
  • ou en cas de plus de 20 mm de pluie cumulée,
  • ou en cas de fort grossissement des fruits.
  • Inutile de traiter dans les 2 à 3 semaines qui précédent la récolte.
  • Attention : Les pièges servent à déterminer le début du premier vol de la saison. Une fois la barrière minérale installée il faut la renouveler indépendamment des captures dans les pièges

Les produits

Argiles homologuées pour la lutte contre la mouche de l'olive

Fabricant
/
Distributeur

SOKA
/
Agri-Synergie

AGS Minéraux
Spécialités SOKALCIARBO WP, BAÏKAL WP ARGICAL PRO, ARGI NATURE, ARGI JARDIN, FRUCTIFIA

Taux de Kaolin

(Source : e-phy)

100 % 99 %
Dose 30 kg / ha 30 kg / ha

 

D’autres produits

sont également proposés sur le marché, sans avoir d’homologation comme produit de lutte contre la mouche de l’olive, mais comme barrière minérale :

Barrières minérales

Mouche - traitement argile

BARAKA, identique à SOKALCIARBO WP mais, dans la gamme jardin, utilisable donc par les amateurs.

  • INVELOP à base de talc qui a montré son efficacité à 25 kg/ha. Il est en cours d’homologation. Utilisable par les amateurs.
  • ARGILE VERTE DU VELAY, efficace à condition d’augmenter les doses à 40 kg / ha. Utilisable par les amateurs.

Documents annexes :


La stratégie adulticide-préventif

Mouche - préventif

 

juin

juillet août septembre octobre
Observations Pose des pièges Notation au moins deux fois par semaine, du nombre de mouches capturées dans les pièges.
Traitements   Déclenchement quand le nombre de mouches capturées augmente.

L'installation de pièges de suivi (ou pièges indicatifs) est indispensable pour une bonne maîtrise de cette stratégie.

Les produits

Produits à base de Spinosad

 Mouche - Les produits

 

Seul le produit commercial à base de Spinosad, SYNEÏS APPAT, est homologué en oléiculture contre la mouche de l’olive.
SYNEÏS APPAT n’a pas d’autorisation d’usage en jardin et ne peut donc pas être utilisé par les amateurs.
C’est un produit utilisable en agriculture biologique.
Attention : malgré son origine naturelle le Spinosad est un insecticide puissant, il est en particulier toxique pour les abeilles et autres hyménoptères, ou les chrysopes.
Il est donc important de respecter les règles d’application et en particulier, de ne pas traiter avec ce produit si des plantes sont en fleurs sous les oliviers.

Méthode d’application
Appliquez SYNEÏS APPAT :
- en fin d’après-midi,
- à grosses gouttes,
- sur la face sud des arbres,
- sur environ 2 m2 de frondaison.
1/3 à ¼ de litre de bouillie par arbre sont généralement suffisants. Pour éviter que la bouillie ne coule au sol il faut tendre vers un volume d’à peine 30 litres de bouillie par hectare.

Double application
Pour éviter des phénomènes de résistance au produit, Synéis appât est limité pour chaque année à quatre applications maximum, sur 2 générations de mouche.
1- Traitez dès que vous notez une augmentation du nombre de mouches capturées,
2- si 7 jours après vous capturez encore des mouches renouvelez votre traitement une seconde fois.

Pratiquez de même, le mois suivant.

Consulter la fiche "Comment utiliser le SYNEÏS APPAT "

Autres adulticides préventifs

Les produits à base de deltaméthrine, présentent une efficacité limitée et un niveau de toxicité important, de plus ils sont liposolubles. En revanche, la deltaméthrine est rapidement dégradée dans l’environnement. La date d’application doit donc être choisie avec attention : dès que le vol de mouche augmente.

Les produits à base de lambda cyhalothrine sont efficaces sur les mouches de l’olive, mais ils sont classés très toxiques et nocifs. Ils sont également liposolubles, ils doivent être appliqués au moment du pic de capture dans les pièges.

Insecticides contre la mouche de l'olive

Catégorie : adulticides préventifs

Spécialités commerciales

Matière active

Dose d'emploi Commentaires
SYNEÏS APPAT spinosad 1,2 litre/ha
  • Utilisable en bio.
  • Appliquer en fin d’après midi en grosses gouttes sur la face Sud-ouest des arbres
  • Délai avant récolte de 3 jours
  • 4 traitements maximum par an.

 DECIS JARDIN

deltamethrine
15 g / litre
4 ml dans 5 litres d'eau
ou
0,8 ml / litre
  • DECIS J est autorisé en gamme jardin (amateur).
  • Efficacité limitée sur la mouche de l’olive.
  • Rapidement dégradé.
  • Délai avant récolte de 7 jours.
  • 3 traitements maximum par an.
DECIS PROTECH, SPLIT PROTECH, PEARL PROTECH, deltamethrine
15 g / litre
0,083 litre/hl
ou
0,83 litre/ha
  • Efficacité limitée sur la mouche de l’olive.
  • Rapidement dégradé.
  • Délai avant récolte de 7 jours.
  • 3 traitements maximum par an.

KARAIBE PRO, KARATE AVEC TECHNOLOGIE ZEON, KARATE ZEON, KUSTI, LAMBDASTAR, AGROTECH-LAMBDA-CYHALOTRINE 100 CS, CAZEON, HALLMARK AVEC ZEON, REALCHEMIE LAMBDA-CYHALOTHRINE 100 CS, ZELAMBDA

lambda cyhalothrine
100 g / litre

0,11 litre/ha

  • Large spectre d’action.
  • Dangereux pour les auxiliaires.
  • Délais avant récolte de 7 jours.
  • 2 traitements maximum par an.
NINJA, KARATE XPRESS, POOL lambda cyhalothrine
5 %

0,22 kg/ha

Les produits adulticides doivent être appliqués quand un maximum de mouches est en vol, c’est-à-dire quand les captures de mouches augmentent dans vos pièges. Si vous les appliquez trop tôt ils ne seront plus actifs quand les mouches arriveront. Si vous les appliquez trop tard, les mouches femelles auront déjà pond dans les olives.

Nota :
Les maladies de type anthracnose (causées par Gloeosporium sp. ou Sphaeropsis sp.) pénètrent dans les fruits par les piqûres de ponte des mouche, la stratégie adulticide préventive permet de limiter ces piqûres.

La stratégie larvicide-curatif

Principe

Mouche - larvicide curatif

 

 

 

La lutte curative contre la mouche de l’olive doit être déclenchée quand des galeries de larves sont repérées dans les fruits. Les produits larvicides pénètrent dans le végétal et dans les fruits, à une concentration
suffisante pour être toxiques pour la larve.
Il est inutile d’appliquer un traitement larvicide s’il n’y a pas de larve dans les olives. Il faut donc accepter d’attendre que les pontes aient eu lieu avant d’appliquer un larvicide curatif.


Seuil d’intervention

Selon la destination des olives et la période, les seuils suivants sont généralement admis. Ils doivent être adaptés à chaque exploitation et à chaque année par l’oléiculteur qui doit évaluer le niveau de risque qu’ilaccepte et le rapport bénéfices / pertes d’un traitement.

Seuil d'intervention larvicide : Pourcentage d'olives avec une larve de mouche de l'olive active (galerie visible)

  juillet août septembre octobre
Olives à huile 3% 5% 7% 10%
Olives de table 1% 1% 1% 1%


Application - Produits

Respectez les doses et conditions d’application. Pas de méthode alternative avec cette stratégie.

Insecticides contre la mouche de l'olive

Catégorie : larvicides curatifs

Spécialités commerciales

Matière active

Dose d'emploi Commentaires

L'utilisation des insecticides à base de dimethoate est interdite en France depuis février 2016.
L'AFIDOL a déposé une demande d'autorisation du 15 juillet au 15 novembre 2016.

 

ALANTO, CALYPSO, CAZOLIPO, COUSTO, ZYPSO thiaclopride 0,025 litre/hl
ou
0,25 litre/ha
  • Non utilisable en agriculture biologique.
  • Pas de produits autorisés en gamme jardin.
  • Produits non liposolubles.
  • 2 traitements au maximum par an.
  • Délai avant récolte de 14 jours.
  • Détruire l'enherbement avant traitement car produits dangereux pour les abeilles.

La stratégie larvicide-curatif n’est pas satisfaisante sur le plan environnemental. Elle détruit en effet les insectes auxiliaires et peut provoquer des déséquilibres dans l’environnement de l’oliveraie (développement de la Cochenille de l'Olivier par exemple). Quand la pression de mouche n’est pas trop forte, ou que la production est destinée à l’huilerie, nous vous conseillons fermement d'opter pour d’autres stratégies.

La stratégie piégeage massif

Mouche - Les produitsSTRATÉGIE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE

 

Mouche - piègeage massif

 

 

Les mouches sont attirées et capturées par des pièges installés en grand nombre dans le verger. Un équilibre doit être trouvé entre l’attractivité individuelle du piège et le nombre d’unités à l’hectare.

Mise en oeuvre

Le dispositif de piégeage doit être posé quand le risque de piqûre existe et maintenu jusqu’à la fin de la période à risque c'est à dire soit au retour du froid soit à la récolte. En zone précoce ou favorable à la mouche, les pièges sont installés de début juin à fin octobre.

Piège homologué

VIOTRAP est le seul piège est actuellement homologué en France pour la lutte contre la mouche de l’olive par piégeage massif, les autres pièges disponibles dans le commerce sont des pièges indicatifs.

VIOTRAP est fabriqué par la société DAKOFARA. Il est distribué en France par la société CAPRIOLI (caprioli81@orange.fr). Les principes attractifs sont le Bicarbonate de potassium et le polyacrylate borax. Il est enduit de l'insecticide deltamethrine. Il faut compter 150 à 200 pièges /ha accrochés sur le coté nord des oliviers.

Installez un piège par arbre sur les bordures ou les variétés sensibles. Installez un piège pour 2 arbres pour l’intérieur du verger ou les situations peu sensibles à la mouche. Il est important de renforcer les bordures pour y « stopper » les mouches venant des vergers voisins.

Pièges fabriqués chez soi

Il est possible de fabriquer soi-même des pièges à mouche de l'olive à très peu de frais : voir la page Pièges à mouche de l'olive

'Une efficacité limitée se'lon la taille des vergers et les facteurs favorables à la mouche :
Les essais de piégeage massif en France dans les zones favorables à la mouche ont toujours donné des résultats limités, essentiellement liés à la petite taille des vergers expérimentaux. La stratégie du piégeage massif dans ces zones doit être réservée aux vergers suffisamment grands, d’au moins 1 ha et suffisamment isolés de tout autre verger.

La stratégie du piégeage massif donne des résultats corrects dans les conditions moins favorables au développement de la mouche : vergers en sec, variétés à petits fruits, altitude,...

La coordination avec vos voisins, pour couvrir de pièges plusieurs parcelles peut s’avérer utile.

La stratégie récolte précoce

Mouche - Les produits

Principe

Les dégâts de la larve de mouche sur l’olive sont significatifs à partir du moment où le trou de sortie est réalisé par la larve au 3eme stade soit environ 2 à 4 semaines après la ponte. Les oeufs pondus début octobre ne causeront pas de dégâts avant la fin du mois voire début novembre. En récoltant plus tôt que prévu on peut donc économiser un traitement et garder des fruits de qualité. Le rendement en huile pourra toutefois être moins bon.

799px-Tableau_mouche_rec_precoce

L’inconvénient du rendement en huile plus faible sera compensé par les avantages que constituent l’économie d’un traitement, la réduction des apports de pesticides, une huile au fruité vert intense ou de fruité noir et avec un grand potentiel de conservation.
La stratégie « Récolte précoce» est particulièrement adaptée pour une oléiculture biologique ou raisonnée, elle peut compenser l’absence de traitement curatif en agriculture bio, et permettre de faire l’impasse sur un traitement, en agriculture raisonnée.

Le suivi de maturité vous permet d’ajuster vos décisions de récolte précoce.

Exemple

Première semaine d’octobre, le taux d’olives avec piqûre de ponte augmente au-delà de 10 % l’oléiculteur a le choix entre 3 possibilités.

799px-Exemple_rec_precoce

Documents en téléchargement

Financeurs fiche mouche.jpg