Plantation – préparation du sol

 Article présenté ici dans le cadre du programme Olea 2020

Logos financeurs

 

  • Décompactage: la meilleure aération du sol encourage l’enracinement de l’olivier. Un sous-solage à l’aide d’un

    ripper (lame métallique droite d'environ 1 mètre en forme de dent, tirée par un tracteur puissant ou un bulldozer) permet de décompacter et de fissurer le sol en profondeur. Cette opération est à réaliser sur sol sec (durant l’été qui précède la plantation) et de façon croisée, par un deuxième passage perpendiculaire au premier.

  • Élimination des racines: dans le cas d'un défrichement ou d'un arrachage préalable à la plantation des oliviers, les racines doivent être enlevées méticuleusement.

Amendement et fumure de fond: une analyse de sol est vivement conseillée avant plantation afin de définir la nature et la qualité du sol. L'interprétation de l'analyse permet de déterminer les éventuels amendements (minéral et/ou organique) à réaliser durant l’automne qui précède la plantation. La fumure de fond est à incorporer au sol par un léger labour. Il faut éviter d'enfouir les matières organiques à plus de 20 cm en raison de leur mauvaise dégradation en absence d'air.

Préparation du sol - Amendement et fumure de fond

Préparation du sol - Amendement et fumure de fond

 

  • Ameublement avant plantation: la surface du sol est ameublie par un passage de griffes ou d’un cultivateur à dents, préparant ainsi de bonnes conditions de plantation. L’utilisation des houes rotatives (du type Rotavator) est déconseillée, en raison des risques d’apparition d’une semelle de labour limitant ensuite le développement des racines. De même, il n'est pas conseillé de multiplier les passages de tracteur sur le terrain, ce qui pourrait provoquer un tassement du sol.
    Préparation du sol - ameublement avant plantation

    Préparation du sol - ameublement avant plantation