Punaises prédatrices

Les Hétéroptères prédateurs constituent l’essentiel du cortège de régulation des populations de psylle Euphyllura olivina.

Les groupes majoritairement représentés sont les Anthocorides, notamment le genre Anthocoris sp. et les Mirides avec Deraeocoris sp. et Pilophorus sp.

Reconnaissance des punaises prédatrices

Les hétéropères sont des insectes de forme, de taille et de couleurs variés. Outre la punaise verte et les "gendarmes" rouge et noirs, il existe de nombreuses autres punaises.

Les hétéroptères ont 3 paires de pattes, deux paires d'ailes (une inférieure membraneuse transparente ou noire, une supérieure sclérifiée et colorée) insérées de façon à dégager un triangle (écusson) à la base du thorax, une tête avec deux gros yeux composés, un rostre et une paire d'antennes plus ou moins longues et épaisses.

Anthocoris sp. mesure 5 mm de long, a des antennes courtes, la tête et le corps sont de couleur noire avec des ailes légèrement colorées en brun-beige. La larve est de même taille, avec une couleur uniforme beige transparente, ce qui la rend peu évidente à trouver sous le feuillage des arbres.

Deraeocoris sp. est de forme plus ovale (4 à 7 mm) et de couleurs généralement plus vives qu'Anthocoris: il va du gris noir au rouge orangé. Ces antennes sont longues (3 mm) et les ailes sont de la même couleur que la tête et l'écusson. Les larves sont de couleurs variables selon les espèces (violet, rouge, gris...) et d'aspect plus ou moins épineux.

Pilophorus que l'on trouve également dans les oliveraies a une allure générale de fourmi. Il mesure 4 à 5 mm de long et il est de couleur noire avec les ailes marrons. Ces antennes mesurent 1 à 2 mm.

Régime alimentaire

Larves et adultes sont des prédateurs efficaces de larves de psylles. Une larve peut consommer jusqu'à 200 psylles pendant son développement qui dure 20 jours. Ces hétéroptères peuvent également consommer des jeunes chenilles, des thrips, des pucerons et des acariens.

Biologie

Les anthocorides apparaissent au printemps (avril) et sont présents dans les vergers jusqu'en septembre. Leur période de forte présence et d'activité sur l'olivier se situe entre avril et juin. Ils effectuent 2 à 3 générations par an et passent l'hiver sous forme d'adulte dans les cultures ou dans l'environnement.

Les mirides apparaissent au même moment, mais ils n'effectuent qu'une à deux générations par an. L'hivernation a lieu à l'état d'oeufs.