INULE VISQUEUSE

Forum dédié aux oléiculteurs : observations, problémes, conseils...
Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

INULE VISQUEUSE

Message par Edy Spagnol » 16 juin 2007 19:03

Bonjour a tous les oléiculteurs passionnées :D

Je vous laisse le soin de vous rendre sur le document original, cela sera plus simple, que de vous répondre séparément :wink:

Etude originale
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/r ... article.md

Limitation des populations de ravageurs de l'olivier par le recours à la lutte biologique par conservation

Cahiers d'études et de recherches francophones / Agricultures. Volume 15, Numéro 5, 449-55, Septembre-Octobre 2006,

Ce n'est qu'une partie du document

Relation entre l'olivier et l'inule visqueuse
L'inule visqueuse (Inula viscosa (L.)) est une plante vivace méditerranéenne de la famille des Composées, très odorante, et qui fleurit en octobre. On la trouvait très fréquemment dans les oliveraies, avant qu'elle ne soit arrachée, considérée comme une mauvaise herbe encombrante. Les fleurs sont rayonnantes et jaunes, avec des inflorescences en longues grappes pyramidales ; on les observe en septembre-octobre. Les feuilles sont légèrement collantes, d'où l'appellation « visqueuse ». Elle pousse dans les endroits incultes, et le pied peut atteindre 120 centimètres de haut.
Des oléiculteurs grecs ont constaté qu'à la suite de l'arrachage de cette « mauvaise herbe » dans une parcelle qu'ils entreprenaient de remettre en état, les dégâts de mouche ont énormément progressé, alors qu'ils étaient jusque-là minimes. Les travaux d'Isaakides (1957) en Grèce montrent en effet que l'inule visqueuse est parasitée par le diptère M. stylata ( (figure 2) ) qui forme des galles sous les inflorescences ( (figure 3) ). En milieu relativement préservé, c'est-à-dire où les applications d'insecticides sont nulles, cette mouche peut être parasitée en hiver par E. urozonus, qui parasitera efficacement B. oleae l'été suivant ( (figure 4) ).
Ces observations montrent l'intérêt de préserver l'environnement, les équilibres biologiques ne pouvant s'installer et persister que dans des conditions environnementales favorables, c'est-à-dire à l'abri d'applications répétées d'insecticides.
Il est possible de récolter les graines d'inule visqueuse, en octobre-novembre, en prenant garde de ne pas la confondre avec d'autres espèces (inule fétide, odorante, de Sicile, conyze€¦) qui fleurissent plus tôt, et ne présentent pas de feuilles collantes.
Semées à l'automne en bordure de haies (plutôt qu'au milieu de la parcelle), à une distance moyenne de 45 cm, puis légèrement tassées au rouleau, elles pourront germer et se développer rapidement. Il faut compter 3 à 4 ans pour avoir un pied assez haut ; le parasitisme par M. stylata (puis l'hyperparasitisme par E. urozonus) dépendra ensuite de l'équilibre de l'écosystème en place, et des pratiques douces qui seront adoptées pour favoriser leur installation.
Cette piste est un travail à long terme ; il ne faut pas espérer de résultats significatifs dans les premières années !

Vous y trouverez les photos et d'autres documents :idea:

Cordialement :wink:

Laurent RAMU
Messages : 21
Inscription : 08 mars 2005 15:13

Message par Laurent RAMU » 18 juin 2007 19:53

:D Bonjour Edy,

Je peux apporter quelques infos suplémentaires relativement au semis qui n'est pas facile à réussir.
Il est possible de semer en place mais les taux de reprises semblent très faibles.

Semis :
Je conseille donc de faire le semis en serre froide, entre mi février et début mars au plus tard, dans un mélange de terreau (50%), de terre du jardin (30%) et du sable pour alléger (20%).
On peut aussi mettre que du terreau (80%) à condition qu'il soit très bon (éviter le terreau de tourbe) et du sable (20%).
:arrow: Semer à la volée, pas trop dense et couvrir avec une très fine couche de terreau émietté très fin.
:arrow: Tasser à l'aide d'une planchette mais sans taper.
:arrow: Arroser au vaporisateur pour que la terre soit bien humide et maintenir cette humidité.
Si la température est trop basse, couvrir avec un plastique ou un voile.

Repiquage et plantation :
:arrow: Au stade quatre feuilles, repiquer pied par pied dans des petits godets et laisser en serre en maintenant l'humidité.
:arrow: Au stade sept ou huit feuilles, repiquer (début mai) en place.

Emplacement :
Installez vos plants d'Inule à un endroit facile à repérer et ne gênant pas le travail des oliviers pour ne pas la couper ou la retourner par inadvertance.
Mieux vaut installer la première année quelques carrés de 1m de côté plutôt qu'une rangée trop étroite.

Entretien :
Arrosez la première année pour favoriser l'installation des plants.
:!: Attention, ce n'est pas des hortensias, mais une plante méditerranéenne, donc rien ne sert d'arroser trop souvent (1 fois par semaine devrait suffire la première année, mais c'est aussi fonction de votre sol et de la pluviométrie évidemment)
€ L'inule est une vivace qui repoussera naturellement sur les pieds de l'année précédente.
€ Il ne faut la couper qu'une fois qu'elle est complétement sèche (en hiver), en laissant 10 à15 cm de tiges.
€ Vous pouvez collecter des graines après la floraison pour augmenter votre bande florale.

Cordialement et @ +
http://www.oleiculteurs.com

Répondre