Bonnes pratiques agricoles

799px-Logos_Financeurs_OLEA_2020_2

Travaux financés par l’Union Européenne,
France AgriMer,
et l’Association Française Interprofessionnelle de l’Olive,
dans le cadre du règlement européen CE n°2080/2005 du 19 décembre 2005.
L'AFIDOL est une organisation d'opérateurs oléicoles agréée sous le numéro OPEO 2007/01

 

Sommaire


Contexte

Les Bonnes Pratiques Agricoles sont la garantie d'une production de qualité, tout en préservant l'environnement et la santé de l'oléiculteur. Nous proposons de répertorier des vergers sur toutes les régions de production française, qui serviront de référence et de démonstration des bonnes pratiques agricoles (agriculture raisonnée, agriculture biologique, protection intégrée)

Présentation des travaux

Sur ces vergers seront effectués :

• des démonstrations de taille - 1ère, 2ème et 3ème périodes,

• des techniques de traitements adaptés à la production - 1ère, 2ème et 3ème périodes,

• des lâchers d’auxiliaires (Metaphycus lounsburyi ou Metaphycus helvolus contre la cochenille - 1ère et 3ème périodes, Psyttalia concolor ou Psytallia lounsburyi contre la mouche - 3ème période  couplés à du piégeage - 1ère, 2ème et 3ème périodes -,

• des démonstrations de lutte contre le brunissement des olives -1ère, 2ème et 3ème périodes.

Tous ces vergers seront suivis régulièrement par des techniciens. Ils serviront de supports de démonstration à l’organisation d’une visite d’information annuelle pour les oléiculteurs des régions concernées afin de les sensibiliser aux bonnes pratiques de production oléicole (2ème et 3ème périodes).

Des journées d’informations des oléiculteurs seront organisées dans chaque bassin de production sur des sujets relatifs aux Bonnes Pratiques Agricoles : méthodes de lutte adaptées aux pressions des ravageurs dans la zone de production, traçabilité…(1ère, 2ème et 3ème période).

Des renseignements techniques (assistance téléphonique, courriers, mails…) viendront compléter ces formations – 1ère, 2ème et 3ème période.

Parcelles des démonstrations

Parcelles des démonstrations


Avancement des travaux au 30 août 2007

Formations des oléiculteurs sur les bonnes pratiques agricoles

  • Dix journées de formation ont eu lieu en mai et juin 2007, dans différents bassins de production (66, 34, 30, 07, 84, 83, 04, 06), réunissant environ 300 personnes.

Sur certaines formations, un conseiller en prévention des risques professionnels de la Mutualité Sociale Agricole a présenté les moyens de protection individuelle adaptés aux traitements phytosanitaires. Un technicien spécialisé en machinisme de Chambre d'Agriculture ou de distributeur intervenait sur le réglage du pulvérisateur.

Démonstration de lutte biologique contre la cochenille noire de l'olivier

Cinq sites ont été retenus, pour le moment, avec une population de cochenilles suffisante pour permettre un suivi sur plusieurs années:

  • Magagnosc (06) : parcelle menée en agriculture biologique, plantée de vieux Cailletier
  • Les Mées (04) : parcelle menée en agriculture biologique, contenant de vieux oliviers de la variété Aglandau
  • La Trinité sur Mer (06) : verger de vieux oliviers de la variété Cailletier
  • Beauvoisin (30): verger de variété Bouteillan d'une dizaine d'années

Les premiers lâchers de Metaphycus helvolus ont été effectués en avril, d'autres ont lieu fin juillet et fin août (selon la précocité de la cochenille).

Démonstration de lutte contre la mouche de l'olive

Quatre parcelles sont sélectionnées pour ce programme:

  • St Jeannet (06): verger en terrasse contenant de vieux arbres de variété Cailletier. Une partie de la parcelle est non traitée pour servir de témoin.
  • Fontvieille (13): verger de variété Kappa, mené en haute densité. Une partie non traitée sert également de témoin
  • St Rémy de Provence (13): sur 1 ha de variété Aglandau, des micro-parcelles de 5 arbres sont traitées avec différentes argiles et comparées à un témoin non traité et au diméthoate
  • Béziers (34): les variétés Lucques, Aglandau, Olivière et Bouteillan sont traitées à la kaolinite, et sont comparées aux mêmes variétés soumises à un programme de lutte raisonnée

Les traitements contre la mouche de l'olive sont en cours sur toutes les parcelles.

Démonstration de lutte contre le brunissement de l'olive

Taille pratiquée sur le site de Barbentane le 19/03/07

Taille pratiquée sur le site de Barbentane le 19/03/07

 
  • Dans un premier temps, les travaux ont consisté à établir un inventaire des moyens permettant de se prémunir contre Alternaria alternata, champignon responsable des chutes d'olive avant récolte:
- taille bisanuelle des oliviers en vue d'accentuer l'alternance de production. L'objectif fixé est de démontrer que la pratique d'une taille sévère bisanuelle limite l'intensité du brunissement au cours de l'année de non-taille.
- pulvérisations foliaires de produits enrichis en calcium et en bore de la floraison jusqu'au mois d'octobre, en vue d'améliorer l'alimentation du fruit et de renforcer la rigidité des parois cellulaires contre les attaques d' Alternaria alternata.
- pulvérisations foliaires d'un stimulateur de défenses naturelles (laminarine) à partir de septembre 2007, en vue de développer les défenses naturelles de l'olive contre Alternaria alternata.
- l'utilisation de produits phytosanitaires curatifs a été écartée en raison des risques de présence de résidus dans les huiles obtenues.
- la lutte biologique par le biais de Pseudomonas syringae et Trichoderma harzianum n'est pas envisageable du fait de l'absence de spécialité commerciale et/ou d'homologation par le Ministère de l'Agriculture.
  • Les prospections ont abouti à l'identification de deux sites de démonstration :
- le premier à Barbentane (13) : parcelle d'oliviers de variété Aglandau âgés de 8 ans et plantés en colluvions de Durance. Le brunissement intervient chaque année sur cette parcelle.
- le second à Saint-Hippolyte-de-Graveyron (84): parcelle d'oliviers de variété Aglandau.
  • Sur le site de Barbentane, les travaux ont été réalisés par le Centre Technique de l'Olivier :
- cinq oliviers ont subi une taille sévère en début mars. Cinq autres arbres seront taillés en mars 2008. Les gourmands de ces dix oliviers ont été éliminés à la mi-juin afin de limiter l'immobilisation du calcium par les pousses.
- trois pulvérisations à base d'engrais enrichis en calcium et bore ont été effectuées aux dates du 15 mai, du 1er juin et du 25 juin.
  • Sur le site de Saint-Hippolyte-de-Graveyron, les travaux ont été confiés à la SARL ENIGMA (convention signée) : trois pulvérisations à base d'engrais enrichis en calcium et bore ont été effectuées.

Assistance technique aux producteurs

  • Une assistance technique est proposée aux producteurs depuis le début du programme. A cet effet, deux techniciens au Centre Technique de l'Olivier ont été chargés de répondre aux questions diverses :
- concernant la fumure, l'irrigation et la plantation d'oliviers: 34 heures dédiées à l'assistance aux producteurs au 30 juin 2007.
- concernant la protection phytosanitaire :6 heures d'asssitance téléphonique.

Démonstrations de taille

- à Tavernes, au cours de la matinée du 24 mars 2007.
- à Rougier, au cours de l'après-midi du 24 mars 2007.
- à Belgentier, au cours de la matinée du 28 avril 2007.
- à Collobrière, au cours de l'après-midi du 28 avril 2007.
  • En Languedoc-Roussillon, 13 démonstrations ont eu lieu:
- à Collioure (66) le 17 février
- à St Gilles (30) le 7 mars
- à Alès (30) le 10 mars
- à Cessenon (34) le 14 mars
- à Florensac (34) le 16 mars
- à Montagnac (34) le 31 mars
- à Argeles (66) le 24 mars
- à Rodilhan (30) le 29 mars
- à Perpignan (66) le 31 mars
- à St Jean du Barrou (11) le 7 avril
- à Sommieres (30) le 14 avril
- à St Jean de la Blaquiere (34) le 28 avril
- à Corconne (30) le 29 avril

Avancement des travaux au 30 avril 2008

Démonstrations de taille

- à St Gilles (30) le 5 mars 2008.
- à Montagnac (34) le 12 mars 2008.
- à St Jean de la Blaquiere (34) le 15 mars 2008.
- à Millas (66) le 22 mars 2008.
- à Florensac (34) le 26 mars 2008.
- à Aups (83) le 6 avril 2008.
- à Argeles (66) le 5 avril 2008.
- à Millas (66) le 14 avril 2008.

Démonstrations de lutte biologique contre la cochenille noire de l'olivier

Sur les cinq parcelles retenues en début de programme, le taux de parasitisme de Metaphycus helvolus atteint :

  • à Magagnosc (06) : 40% des cochenilles sont parasitées en début d’hiver sur la zone de lâcher alors que le témoin n’atteint que 8%
Taux de parasitisme sur la zone traitée à Magagnosc  (source Biotop)

Taux de parasitisme sur la zone traitée à Magagnosc
(source Biotop)

 
Taux de parasitisme sur la zone témoin à Magagnosc (source Biotop)

Taux de parasitisme sur la zone témoin à Magagnosc (source Biotop)

Cycle de développement de la cochenille : L1 : premier stade larvaire ; L2 : deuxième stade larvaire ; L3 : troisième stade larvaire ; jeune femelle ou femelle immature ; femelle mature, ou femelle « pondeuse » ou cochenille noire

Malgré ces résultats, la parcelle n’est pas suivie en 2008, car le propriétaire reprend une protection raisonnée contre la mouche de l’olive, incompatible avec l’introduction d’insectes auxiliaires. Nous avons donc prospecté et trouvé une autre parcelle menée en agriculture biologique.

  •  à La Trinité (06) : le parasitisme atteint 15% en juin 2007 et redescend à 12% en août. La zone témoin atteint le même taux de parasitisme, ce qui traduit la présence d’une faune indigène très importante. L’apport d’insectes d’élevage n’a pas amélioré le parasitisme : ce résultat est sûrement du à des facteurs extérieurs, comme la présence excessive de fourmis qui se sont attaqués aux Metaphycus lors du lâcher de fin août.
  • aux Mées (04) : le parasitisme atteint également 15% dans la zone de lâcher, alors qu’il atteint 23% sur la zone témoin (parasitisme naturel). Cette différence s’explique par la très forte population de cochenilles sur la zone de lâcher : le miellat produit par les cochenilles a desséché les jeunes larves L1. La dispersion des Metaphycus est faible car les auxiliaires sont restés sur la zone de lâcher ; le deuxième lâcher a permis une meilleure diffusion (les courbes se rejoignent seulement en novembre).
Evolution du pourcentage de cochenilles parasitées par Metaphycus helvolus dans la zone traitée et la zone témoin (source Biotop)

Evolution du pourcentage de cochenilles parasitées par Metaphycus helvolus dans la zone traitée et la zone témoin (source Biotop)

 

Lors de la formation de la nouvelle génération, la population de cochenille a triplé sur la zone de lâcher, elle a été multipliée par 10 sur la zone témoin : le parasitisme a donc évolué, mais son impact a été dilué dans l’abondance de la génération fille.

  •  à Beauvoisin (30) : le taux de parasitisme atteint 20% sur la zone de lâcher, alors qu’il est insignifiant sur la zone témoin. Ce site a été arrêté car l’efficacité étant importante, il ne restait plus assez de cochenilles pour poursuivre la démonstration. Nous avons prospecté et trouvé un autre site.
  •  à Beziers (34) : le taux de parasitisme atteint 12% sur la zone traitée, contre 20% sur la zone témoin. Cette parcelle, traitée contre la mouche de l’olive avec des insecticides en été et en automne, présente un niveau de cochenille très faible par rameau. Un nouveau balisage des rameaux a eu lieu en avril 2008, afin de réaliser les comptages sur des rameaux ayant un nombre suffisant de larves.

En mars 2008, nous avons recherché de nouvelles parcelles. Nous en avons sélectionné deux :

• St Antonin du Var – Domaine de Salgues (83) : parcelle menée en agriculture biologique, plantée de Bouteillan d’une vingtaine d’années

• Calce (66) : parcelle menée en agriculture biologique, contenant des oliviers de la variété Aglandau et Bouteillan

Sur ces nouvelles parcelles, une zone de lâchers a été choisie. Un lâcher a eu lieu fin mars sur toutes les parcelles ‘Metaphycus 2008’. Trois cents adultes de Metaphycus ont été lâchés.

 

Démonstration de lutte contre la mouche de l'olive avec les argiles

Résultats des applications d'argiles de la saison 2007

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à St Remy (13) (source Agrolis)

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à St Remy (13) (source Agrolis)

 
Piégeage de la mouche de l'olive à St Remy (13) (source Agrolis)

Piégeage de la mouche de l'olive à St Remy (13) (source Agrolis)

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à Fontvieille (13)

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à Fontvieille (13)

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à Saint Jeannet (06)

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à Saint Jeannet (06)

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à Béziers (34)

Efficacité des argiles contre la mouche de l'olive à Béziers (34)

 

Cette technique montre de très bonnes efficacités des argiles (autour de 80 à 90 %), à un niveau identique au diméthoate. Pour les olives de table, dont le seuil de dégâts est très bas, l’utilisation seule des argiles est envisageable, si l'application des argiles homogène et régulière.

Des analyses de la qualité de l’huile ont été effectuées sur la parcelle de St Remy : aucune différence de triturabilité et de critères organoleptiques n’a été observée entre les argiles, le diméthoate et le témoin non traité. De même pour les notations de vigueur des arbres (circonférence du tronc, longueur des pousses) ou le calibre du fruit.

 

Démonstration de lutte contre le brunissement

Résultats de la saison 2007 :

  • Démonstration de taille

Les 5 arbres fortement taillés (arbres A) n’ont pas donné de fruits. Les notations ont porté sur les arbres fortement taillés en 2006 (arbres B) et sur un témoin (taillé tous les ans et servant également de témoin non traité à la démonstration de traitements). A part deux arbres (B2 et B4), dont les dégâts suivent ou sont supérieurs aux dégâts du témoin (T), les autres arbres se comportent très bien vis-à-vis du brunissement : les dégâts ne dépassent pas les 10 % en fin de saison.

Efficacité d'une technique de taille contre le brunissement à Barbentane (13)

Efficacité d'une technique de taille contre le brunissement à Barbentane (13)

  • Démonstration de traitements

Applications des modalités pour lutter contre le brunissement - 2007

Modalités Produit commercial Composition ou substance active Dose appliquée à l'ha Dates de traitements
M1 Cosynol CMB Oxyde de Ca 25%, Oxyde de Mg 4%, bore 2,1% 4 kg 01/06/07, 25/06/07, 25/07/07
M2 Physpé Extrait d'algues 2 l 31/08/07, 17/09/07, 01/10/07
M3 BM Start Filtrat concentré d'algues 2 l 01/06/07, 25/06/07, 25/07/07, 31/08/07, 17/09/07
M4 Dithane Néotech mancozèbe 1,6 kg 31/08/07, 17/09/07, 01/10/07
T Témoin non traité

 

Sur 500 fruits, nous avons noté le nombre de fruits atteints (fréquence d’attaque) ainsi que la surface du fruit couverte par le brunissement (intensité d’attaque). Ces notations ont eu lieu sur 4 arbres de charge équivalente (entre 2 et 3,5 / 5).

 

Efficacité de différents traitements sur la fréquence du brunissement à Barbentane (13) en 2007

Efficacité de différents traitements sur la fréquence du brunissement à Barbentane (13) en 2007

Efficacité de différents traitements sur l'intensité du brunissement à Barbentane (13) en 2007

Efficacité de différents traitements sur l'intensité du brunissement à Barbentane (13) en 2007

Le taux de brunissement n’est pas très élevé : l’automne n’a pas été pluvieux, le brunissement ne s’est pas trop développé – le témoin atteint seulement 21 % d’attaque. En étudiant la progression de l’intensité d’attaque de la maladie (fig. 2 : 0% : olive saine ; 20%-50% - 70% - 90% : surface de l’olive atteinte par le brunissement), on s’aperçoit que l’intensité varie peu selon les modalités. On peut seulement en déduire une tendance de certains produits à limiter le développement du brunissement : le Cosynol (engrais foliaire à base de calcium, magnésium et bore), le Physpé ainsi que le mancozèbe maintiennent un niveau constant de dégâts.

Sur le site de Saint-Hippolyte-de-Graveyron (84), les travaux ont été confiés à la SARL ENIGMA. Deux spécialités d’engrais foliaires sont identiques à ceux sur l’essai de Barbentane (le Cosynol et le BM Start). Deux autres engrais foliaires sont appliqués : le Punch, à base d’eau de mer, et le Solubor, riche en bore. Quatre dates d'application: 16/05/07, 27/06/07, 25/07/07, 03/09/07.

Le protocole de notations est identique au site de Barbentane.

Aucun symptôme de brunissement ne s’est développé sur cette parcelle, même sur le témoin qui est resté avec 0% de fruits atteints pendant toute la durée de la démonstration.

 

Formations des oléiculteurs aux bonnes pratiques agricoles

Article de l'Arboriculture Fruitière de janvier 2008

Article de l'Arboriculture Fruitière de janvier 2008

Quatre journées de formation ont eu lieu en novembre 2007, février et avril 2008, dans différents bassins de production (34, 84, 13), réunissant environ 150 personnes. Sur la formation à Cavaillon, un technicien spécialisé en machinisme de la CAPL (Coopérative Agricole Provence Languedoc) est intervenu l’après-midi sur le réglage du pulvérisateur.

L’intervention à SITEVI en novembre 2007 a porté essentiellement sur l’oléiculture biologique.

Fichier : Sitevi 2007.pdf Fichier:Warlop sitevi.pdf

Assistance technique aux oléiculteurs

Une assistance technique est proposée aux producteurs depuis le début du programme. A cet effet, deux techniciens ont été chargés de répondre aux questions diverses :

- concernant la fumure, l'irrigation et la plantation d'oliviers : 61 personnes ont été renseignées par Sébastien Le Verge (CTO) dans le cadre de l'assistance aux producteurs au 30 avril 2008 (téléphone – courriers – courriers électroniques).

- concernant la protection phytosanitaire: 50 personnes ont été renseignées par Célia Gratraud (CTO) dans le cadre de l'assistance aux producteurs au 30 avril 2008 (téléphone – courriers – courriers électroniques).

Des conseils techniques ont été proposés aux producteurs à Gordes le 20 octobre 2007 à l’occasion de la Fête de l’Olivier organisée par le Groupement d’Oléiculteurs du Vaucluse.

Avancement des travaux au 30 mars 2009

Démonstrations de lutte contre la cochenille noire de l'olivier

Démonstrations de lutte contre la mouche de l'olive avec des argiles

Démonstrations de lutte contre la mouche de l'olive avec un insecte auxiliaire Psyttalia lounsburyi

Démonstrations de lutte contre le brunissement

Démonstrations de lutte contre la pyrale des troncs Euzophera pinguis avec du piégeage massif

Formations des oléiculteurs aux bonnes pratiques agricoles

Assistance technique aux oléiculteurs