Hylésine

Importance

Ravageur secondaire

Description

Hylesinus oleiperda, ordre des coléoptères.

L'Hylesine est un petit coléoptère noir qui mesure 2 à 3 mm de long. Il est identifiable grâce à ses antennes en forme de "massue".

Les larves, xylophages, sont de couleur blanchâtre, apodes et mesurent entre 1 et 3 mm de long.

Cycle de développement

L'Hylésine effectue 1 génération par an. Il passe l'hiver sous forme larvaire dans les rameaux.

La période de vol des adultes débute vers mi-mai et se prolonge 6 à 8 semaines.

Les femelles pondent dans des rameaux et, aprés une semaine d'incubation, les larves apparaissent. Elles se nourrissent de bois, en creusant des galeries dans toutes les directions.

Dégâts

Contrairement au neiroun, l'hylesine s'attaque aux arbres vigoureux.

Sa présence se détecte par l’observation sur les rameaux d'une coloration rouge violacée très nette et caractéristique, boursouflant un peu le rameau atteint, dont l’écorce se craquelle. Le rameau se déssèche et peu casser.

Principaux auxiliaires efficaces

Les auxiliaires sont peu nombreux mais peuvent limiter la population d'environ 25%. Des specimens de Cheiropachys quadrum, hyménoptère parasitoïde de l'hylésine, ont été trouvé sur le sud des Bouches-du-Rhône.

Estimation du risque

Une surveillance accrue de vergers sensibles est le meilleur moyen de limiter les attaques d'hylésine

Stratégie de lutte

Aucune intervention chimique ne se justifie.

La lutte sera essentiellement prophylactique, consistant à éliminer et à brûler les rameaux atteints à la fin de l’hiver, quand les larves sont dans les rameaux.