plantation-choix du terrain

Article présenté ici dans le cadre du programme Olea 2020

Logos financeurs

 

  • Vérifier le classement de la parcelle en zone agricole auprès du plan d'occupation des sols : il est possible de revoir le classement d'une parcelle située en zone verte à condition d'apporter la preuve que la parcelle était auparavant cultivée.

  • Préférer la zone climatique méditerranéenne : l'olivier présente généralement une mauvaise productivité en dehors de sa zone habituelle de culture.
  • Éviter les zones particulièrement gélives (bas-fonds, bord de rivière, altitude élevée…) : les dégâts dus au froid peuvent apparaître à partir de -8°C sur les jeunes oliviers, et -12°C sur les arbres plus âgés. Cependant, les oliviers adultes supportent des températures pouvant descendre jusqu'à -20°C.
  • Éviter les terrains humides dans lesquels l'eau circule très lentement. Le dicton dit : "l'olivier aime l'eau qui passe sur ses racines et déteste l'eau qui stagne". Les sols comportant des graviers ou des cailloux (sols filtrants) seront préférables à des sols trop argileux (sols asphyxiants).
  • Éviter les terrains ayant connu des précédents culturaux de type arbres fruitiers à noyau (abricotier, amandier, pêcher…), cucurbitacées (melon, concombre, courges…) et solanacées (pomme de terre, tomate, aubergine, poivron…). Ces cultures entretiennent la présence du Verticillium dahliae dans le sol.
  • Éviter les terrains dans lesquels le pourridié est présent (voir le site de l'INRA). En cas d’arrachage d’arbres ou de vignes, un soin particulier sera apporté à l’élimination des racines.

  • Privilégier les terrains bénéficiant d'un fort ensoleillement: pentes orientées au sud des coteaux et piémonts.
  • Envisager l'implantation de l'irrigation: l'irrigation permet d'accroître la productivité des arbres et de diversifier la production pour la transformation en olive de table.
  • Tolérance à l'acidité du sol: l'olivier n'est pas particulièrement sensible au pH du sol (mesure de l'acidité). Toutefois, des blocages nutritionnels peuvent apparaître en sols franchement acides ou alcalins. Le pH peut être corrigé par des amendements calcaires (pour les sols acides) ou organiques (pour les sols alcalins). De plus, le choix des variétés se protera davantage sur les variétés traditionnelles locales: Olivière dans les sols acides du Roussillon, Aglandau dans les sols alcalins de la vallée de la Durance, …